Page

Idy, nouveau "Khalifa" de Taxawu Dakar

Khalifa Sall a finalement décidé hier, vendredi 08 février, d’apporter son soutien à Idrissa Seck, le leader de la coalition « Idy 2019 » en course pour la magistrature suprême. La décision de l’ancien maire de Dakar, recalé pour la présidentielle en raison de l’affaire dite de la caisse d’avance qui lui vaut un emprisonnement ferme de 05 ans, est tombée dans la foulée du délibéré de la Cour de justice de la Cedeao rejetant la requête relative à la candidature de Khalifa Sall au scrutin du 24 février prochain.



La coalition «Idy 2019» ne cesse de grossir ses rangs, à la veille du scrutin du 24 février. Cette fois, ce n’est ni plus ni moins que Khalifa Sall lui-même qui vient apporter son soutien à l’ancien Premier ministre du Sénégal, Idrissa Seck. Un soutien dont Sud Quotidien avait annoncé en exclusivité dans sa parution du 31 Janvier dernier, mais qui tardait à être officialisée par la coalition « Taxawu Senegaal ak Khalifa Sall». L’argument avancé alors était d’attendre la décision de la Cour de justice de la Cedeao qui avait été saisie d’une requête de la défense, au lendemain de l’invalidation définitive de la candidature de Khalifa Sall par le Conseil constitutionnel.

La sentence de la juridiction communautaire étant tombée, invalidant les attentes de Khalifa Sall relativement à son inscription sur les listes électorales et sa participation à la présidentielle, la coalition « Taxawu Senegaal ak Khalifa Sall» a finalement décidé de nouer une alliance électorale avec Idrissa Seck, le patron de Rewmi. Dans une déclaration rendue publique hier, vendredi, dans la foulée du délibéré de la Cour de justice de la Cedeao, Khalifa Sall relève ainsi qu’ « en accord avec les partis et organisations membres de Taxawu Senegaal ak Khalifa Ababacar Sall », il a décidé d’accepter l’offre d’alliance du candidat Idrissa Seck. Et de noter, dans son texte, qu’ « Ensemble, nous avons décidé de sceller un partenariat fondé sur un engagement commun de rupture et de refondation de la gouvernance institutionnelle, démocratique, économique et sociale. Avec Idrissa Seck et avec toutes les forces vives de la Nation, nous allons construire la force de l’élan nécessaire pour réaliser notre ambition commune pour un Sénégal de paix, de progrès, de liberté, de justice sociale et de solidarité ». A la suite de la grande majorité des candidats recalés à la présidentielle par le Conseil constitutionnel, à l’instar de Malick Gakou, Abdoul Mbaye, Mamadou Lamine Diallo, Bougane Guèye Dany, Amsatou Sow Sidibé et autres, Khalifa Sall vient gonfler les rangs d’ »Idy 2019 ». En attendant Karim Wade et le Pds, s’il plaise au «Pape du Sopi» !

Moctar DIENG

Sudonline.sn
Par Le Lundi 11 Février 2019 à 12:38 | Lu 44 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES