Page

Immigration clandestine vers l'Europe: Une pirogue de 49 passagers interceptée par la douane à Fimela

Une pirogue avec 49 passagers à bord en partance pour l’Europe a été arraisonnée par les agents des Douanes de la Brigade maritime de Fimela. Cette embarcation a été interceptée au cours d’une opération maritime de contrôle de routine, soit un mois après l’arraisonnement d’une autre en provenance de la Gambie et transportant une quarantaine de migrants clandestins en août dernier par la Police à la plage de la Porte du Millénaire, à Dakar.



Malgré les nombreuses mesures et stratégies de lutte contre l’immigration clandestine et les nombreux projets annoncés et en cours pour les fixer dans les terroirs, des jeunes sont de plus en plus tentés par l’aventure périlleuse vers l’eldorado européen. En effet, «au cours d’une opération maritime de contrôle de routine», les agents des Douanes de la Brigade maritime de Fimela, dans la région de Fatick, «ont arraisonné une embarcation avec 49 passagers en partance pour l’Europe.», Selon le chef du chef du Bureau des Relations publiques et de la Communication des Douanes sénégalaises, le Lieutenant-colonel Papa Amadou Gamby Diop, qui donne l’information à travers une note avec des photos à l’appui, «ces passagers, candidats à l’immigration clandestine, sont mis à la disposition de la Gendarmerie de Mbour.»

Cet arraisonnement intervient juste un mois, jour pour jour, après celui d’une autre pirogue qui a échoué au large de Dakar, sur la plage de la Porte du Millénaire de la Corniche-Ouest, le samedi 18 août 2018 vers 5 heures du matin. A en croire la chargée de la communication de la Police nationale, le commissaire Tabara Ndiaye, qui en a fait écho à travers les médias, les agents en faction à la Cité Police Malick Sy, située non loin, ont réussi à en interpeller 33 de ses migrants dont 2 de sexe féminin. Cinq autres seront arrêtés plus tard à la Médina.

Ces candidats à l’immigration clandestine auraient embarqué à partir de la Gambie, a renseigné Tabara Ndiaye, soulignant que certains d’entre eux s’exprimaient en wolof, mais refusaient de collaborer avec les policiers chargés de les interroger. Toutefois, les premiers éléments de l’enquête révélaient que le groupe de migrants a échoué à Dakar pour cause d’ennuis techniques. Le responsable de l’embarcation aurait pris la fuite avant l’arrivée des limiers. Une enquête avait été ouverte pour en savoir d’avantage sur le réseau et ses éventuelles ramifications.
Sudonline.sn
Par Le Vendredi 21 Septembre 2018 à 16:40 | Lu 91 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE