Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Jours fériés à profusion : Le Sénégal, un pays où on aime se prélasser

Ce 1er novembre, c'est la fête de la Toussaint. Un autre jour férié pour les travailleurs qui vont pouvoir se reposer. Si d'aucuns estiment qu'il y a trop de jours chômés et payés au Sénégal, ce n'est pas la décision de l'État de faire du Magal de Touba un autre jour férié et chômé qui va les rassurer. Avec 15 jours fériés, le Sénégal compte-t-il trop de jours fériés?


Jours fériés à profusion : Le Sénégal, un pays où on aime se prélasser
Ce n’est plus une déclaration d’intention. La loi qui décrète le Magal de Touba - qui commémore le départ en exil du fondateur du mouridisme - jour férié sera bientôt votée. Si l’annonce faite par Mimi, lors de sa déclaration de politique générale, a fait exulter la communauté mouride qui obtient ainsi gain de cause, elle suscite pourtant de l’appréhension chez des observateurs. Et pour cause, le Sénégal va comptabiliser 15 jours fériés dans l’année. Un chiffre qui peut paraître exorbitant, même si notre pays n’a pas encore dépassé les limites du raisonnable. La moyenne des jours fériés dans les pays développés est de 13 jours.

La France et les États-Unis comptent 10 jours de fériés répartis entre des fêtes religieuses et civiles. Ces deux pays arrivent à la 8e position en terme de nombre de jours fériés dans le monde, derrière la Colombie qui compte 18 jours, la Malaisie, le Liban, l’Inde et la Thaïlande (16 jours), Chypre, le Japon, la Slovaquie, la Corée du Sud et les Philippines (15 jours), Malte, l’Espagne, le Maroc, le Chili et l’Indonésie (14 jours), la Turquie (13,5 jours), l’Autriche, le Portugal, la Croatie, la Lituanie, la Slovénie et Taïwan, (13 jours), et enfin, la Bolivie, la Grèce, le Venezuela, le Pérou, l’Argentine, la République tchèque, la Lettonie, la Russie, l’Afrique du Sud et Hong Kong (12 jours).''

Conséquences économiques

Le Sénégal se situe donc parmi les pays qui comptent le plus de jours fériés. Et cela n'est pas sans conséquence sur son économie. Une étude en date du mois de juillet 2012, de la Direction de la prévision et des études économiques, souligne que l’impact des fêtes n’est pas à sous-estimer, en raison de leur incidence sur l’économie nationale. Le rapport indique que ''le nombre des fériés au Sénégal représentent 2,6% de la production et 0,01% de la croissance économique. Ce nombre relativement élevé impacte directement sur l’économie sénégalaise'', selon le document. D'autant plus qu'en 30 ans, renseigne la DPEE, ''le Produit intérieur brut (Pib) du Sénégal a progressé de 13%, contre 112% pour la Tunisie''.

Dans une contribution en date du mois de juillet 2013, l’inspecteur du travail et de la sécurité sociale, Oumar Fall, a indiqué que ''sous ce rapport, notre pays s’illustre déjà à la 33e place des pays ayant le plus grand nombre de jours fériés chômés payés''. S’appuyant sur le classement du Doing Business 2013 (176e), il ajoutait que ''notre cumul annuel de jours de congés payés et de jours fériés chômés payés qui est de trente-cinq, nous place dans les cinq pays au monde enregistrant le plus de jours vaqués à la charge des employeurs''. Et c'était sans compter avec le Magal, et le lendemain de Tabaski que l’ancien vice-président de l’Assemblée nationale, le professeur Iba Der Thiam, veut faire décréter jour férié et chômé. Ce qui porterait le nombre à 16.

En outre, il y a de fortes chances que d'autres confréries religieuses s’engouffrent dans cette même brèche et exigent leur part des jours fériés.

Matel BOCOUM

EnQuêteplus
Par Le Vendredi 1 Novembre 2013 à 10:55 | Lu 91 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION