Page

Justice : Grogne à l'administration pénitentiaire

Dans le cadre de la modernisation de la justice sénégalaise, le Président de la République avait pris le décret n° 2014-1568 du 03 décembre 2014 portant création, organisation et fonctionnement de l'Ecole nationale d'administration pénitentiaire (Enap).


Justice : Grogne à l'administration pénitentiaire
Les agents de l'administration pénitentiaire, qui étaient formés à l'école nationale de police et de la formation permanente, venaient ainsi de disposer de leur propre établissement dont le siège se trouve à Sébikotane.
“Cette décision du Président de la République marque un tournant décisif dans la marche de l'institution pénitentiaire. Toute l'administration pénitentiaire lui en est reconnaissante”, commente un cadre de l'administration pénitentiaire à la retraite.
Lors du conseil des ministres du mercredi 11 février 2015, Abdourahmane Kane, Inspecteur de l’Administration pénitentiaire, a été nommé Directeur de l’Ecole nationale d’Administration pénitentiaire (Enap). Mais depuis le 31 décembre 2016, il est parti à la retraite. L'Enap est ainsi sans Directeur, alors que le projet de décret proposant la nomination de son remplaçant est envoyé depuis le mois de novembre 2016 au ministère de la Justice pour être soumis à la signature du Président de la République.
Une situation qui n'est pas du goût des agents de l'administration pénitentiaire. Ils ne comprennent pas cette lenteur dans la nomination du nouveau directeur de l'école, surtout que l'école vient juste de commencer et que 228 élèves agents de l'administration pénitentiaire, tous grades confondus, y ont commencé leur formation depuis le mois de janvier 2017. “Malheureusement, aucun acte les concernant ne peut aujourd'hui être pris. Actuellement, l'école est dans une situation critique et si rien n'est fait, cela va s'empirer. Ce qui est contraire à la volonté exprimée par le Président de la République qui se dit résolument engagé dans la modernisation du service public pénitentiaire”, commente notre interlocuteur.
Senewebcom
Par Le Jeudi 6 Avril 2017 à 15:40 | Lu 68 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE