Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L’ITIE est "un excellent instrument" de promotion de la bonne gouvernance (ministre)

Saly-Portudal (Mbour), 3 mai (APS) – L’Initiative pour la transparence dans les industries extractives au Sénégal (ITIE) est "un excellent instrument" de promotion de la bonne gouvernance, notamment dans le secteur minier, a affirmé samedi Abdou Latif Coulibaly, ministre sénégalais en charge de la Promotion de la bonne gouvernance et des Relations avec les institutions.


L’ITIE est "un excellent instrument" de promotion de la bonne gouvernance (ministre)
‘’Dans beaucoup de pays, l’industrie extractive pose un certain nombre de problèmes, et il y en a même qui vont jusqu’à dire que les ressources naturelles, en particulier les mines, constituent une malédiction. Nous espérons qu’il ne sera jamais le cas au Sénégal, parce que nous avons mis en place l’ITIE, mais aussi parce que le président de la République, Macky Sall, accorde une importance capitale à la bonne gouvernance’’, a déclaré M. Coulibaly.

Il s’exprimait à Saly-Portudal (Mbour, ouest) où il procédait à l’ouverture officielle de l’atelier de mise à niveau des parlementaires sénégalais sur le processus d’initiative pour la transparence dans les industries extractives au Sénégal.

Selon lui, le Sénégal a adhéré à cette initiative pour permettre aux citoyens et aux autorités elles-mêmes de mieux contrôler les ressources publiques tirées des industries extractives, tant du point de vue de leur distribution au niveau national que dans leur gestion, de manière générale.

‘’C’est une importante initiative pour nous qui avons la mission de promouvoir la bonne gouvernance’’, a souligné le ministre de la Promotion de la bonne gouvernance et des Relations avec les institutions.

Pour le Professeur Ismaïla Madior Fall, président de l’ITIE, le président Macky Sall a, dès son arrivée au pouvoir, a annoncé la couleur, en disant qu’il veut que la transparence et la bonne gouvernance soient au cœur des politiques publiques. Et il a érigé un ministère en charge de la Promotion de la bonne gouvernance qui s’occupe de promouvoir la transparence des affaires publiques.

C’est ainsi que le Sénégal a adopté le Code de transparence de l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) et a mis en place des instruments comme l’OFNAC, entre autres outils destinés à promouvoir la transparence et la bonne gouvernance au Sénégal.

‘’C’est dans cette perspective qu’il faut inscrire l’adhésion du Sénégal à l’ITIE depuis octobre 2013. Et à partir de cette adhésion, le Sénégal s’engage maintenant à publier toutes les ressources générées par le secteur extractif, essentiellement par le secteur des mines et celui des hydrocarbures’’, a souligné Ismaïla Madior Fall, ministre-conseiller auprès du Chef de l’Etat Macky Sall, précisant que, pour l’instant, c’est le périmètre que l’ITIE a choisi de traiter au Sénégal.

‘’Le principe de l’ITIE consiste, d’une part, à voir qu’est-ce que les compagnies minières déclarent avoir versé à l’Etat du Sénégal comme ressources tirées des secteurs des mines et des hydrocarbures et, d’autre part, le gouvernement déclare, de son côté, ce qu’il a reçu de ces compagnies’’, a poursuivi le Professeur Fall.

A partir de ce moment, ajoute-t-il, le Secrétariat international de l’ITIE recommande de faire appel à ce qu’on appelle un conciliateur international qui vient voir si les déclarations de paiement faites par les entreprises sont ‘’fiables’ et s’il y a une correspondance entre ce que les entreprises ministères et les hydrocarbures déclarent avoir payé et ce que l’Etat a reçu. "S’il n’y a pas une coïncidence, dit-il, on essaie de voir quelles sont les causes du décalage.’’

D’après lui, en adhérant à l’ITIE, le Sénégal veut éviter ce qui s’est passé dans beaucoup de pays, où comme l’a souligné M. Coulibaly les ressources naturelles ont été une malédiction.

‘’Nous voulons prendre les devants et faire en sorte que les ressources qui sont tirées des industries extractives soient connues de façon transparente par le public et gérées de façon transparente, et qu’elles puissent bénéficier à l’économie nationale. Parce que le Sénégal n’est pas un grand pays minier, mais, quand même il a un potentiel minier important’’, a fait valoir le président de l’ITIE.
ADE/ASG
APS
Par Le Samedi 3 Mai 2014 à 23:38 | Lu 103 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES