Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

L'affaire des terres de Ndingler à la Une

Dakar, 10 juil (APS) – La prise de parole de Babacar Ngom sur le litige foncier qui l’oppose aux populations du village de Ndingler, dans la commune de Ndiaganiao (Thiès) est largement commentée par les quotidiens reçus vendredi à l’APS.



Pour Wa Grand-Place, ‘’les paysans de Ndingler ont encore du chemin à faire dans ce combat’’, car le patron de la Sédima a répondu ‘’en substance’’ lors de sa prise de parole que ‘’s’il devait restituer des terres, il le ferait pour les populations du village de Djilakh. Les vrais propriétaires, selon lui’’.

Le Témoin note que ‘’Babacar Ngom rétablit la vérité’’ dans l’affaire des terres ‘’spoliées’’ de Ndingler. ‘’Le +roi du poulet+ sénégalais, preuves à l’appui, notamment les titres de propriété et des images satellites, a démontré de façon incontestable, que les terres revendiquées par les villageois de Ndingler ne leur appartiennent pas et sont bel et bien sa propriété. Le patron du groupe Sedima a profité de son face à face avec la presse pour se faire l’avocat de l’entreprise nationale…’’, écrit le journal.

‘’Les +vérités+ de Babacar Ngom’’, titre Enquête qui écrit : ‘’La question de fond reste sans réponse. Est-ce que les paysans de Ndingler cultivaient sur les terres litigieuses avant l’arrivée de Sedima ?’’.

Le journal rappelle que dans ses précédentes éditions, ‘’lesdits paysans affirmaient avec force que ces terres font l’objet d’une exploitation depuis leurs ancêtres’’, mais pour Babacar Ngom, ‘’le doute n’est pas permis’’. ‘’Nous ne sommes pas sur les terres de Ndingler mais bien de Djilakh’’, soutient le patron de la Sédima.

Selon L’As, ‘’accusé d’avoir fait main basse sur les terres de Ndingler, Babacar Ngom demande à l’Etat de trancher sur la question’’.

Pour Le Quotidien, ‘’Babacar Ngom reste dans son sillon’’. ‘’Convaincu qu’il est dans son droit dans le problème de terres qui l’oppose aux habitants de Ndingler, le PDG de Sedima ne compte pas renoncer à son projet agricole dans la zone’’, écrit le journal.

‘’Un show pour ne rien dire’’, selon Libération qui estime que ‘’Babacar Ngom a presque passé tout le temps de sa prise de parole à faire sa promotion et celle de son entreprise. Dans tous les cas, sa sortie est très loin de ce qui était attendu par les émissaires qui se tuent dans cette affaire’’.

Pour le journal, ‘’Babacar Ngom a du mérite, son parcours est cité en exemple (…), mais il gagnerait à laisser aux paysans de Ndingler leurs terres à l’origine de la polémique même s’il a le droit et la légitimité avec lui comme il le répète’’.

Selon L’Observateur, ‘’c’est un véritable one man show auquel s’est livré le PDG de Sédima. Babacar Ngom en conflit avec les populations de Ndingler, ne compte pas restituer les terres aux paysans’’.

Le quotidien Source A qui a dépêché un journaliste à Ndingler parle de ‘’tension’’ entre les familles propriétaires des terres et l’homme d’affaires. Selon le journal, ces familles ‘’sont décidées aujourd’hui plus qu’hier à protéger leurs terres, elles déclarent à qui veut l’entendre qu’elles vont se battre jusqu’à leur dernière énergie pour défendre ce que leurs ancêtres leur ont laissé’’.

APS
Par Le Vendredi 10 Juillet 2020 à 10:35 | Lu 55 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région