Page

La Crei va reprendre service pour la traque des biens supposés mal acquis

Le président Macky Sall veut plus que jamais recouvrer les deniers publics spoliés. La Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), au repos depuis quelques mois, devrait reprendre du service sous peu, informe le quotidien L’Observateur à sa Une de ce mardi 6 octobre 2015.


La Crei va reprendre service pour la traque des biens supposés mal acquis


Le journal du Gfm, dans sa livraison de ce matin, de mettre en garde les dignitaires du Parti démocratique sénégalais (Pds) visés par la lutte contre l’enrichissement illicite. Ce pour leur dire que la Crei va reprendre ses activités, après ce qui a semblé être une période de quasi inactivité. Selon des informations qui lui sont parvenues confie ledit quotidien, la ferme résolution est maintenant prise, après moult calculs, hésitations et tergiversations dans le choix de la seconde autorité à traduire devant la Commission d’instruction de la Crei, sous l’impulsion du Procureur spécial.

Macky Sall et son équipe ont donc choisi de poursuivre la traque et de s’éviter, du même coup, dans l’opinion nationale et internationale, le mauvais procès de l’acharnement sur la personne de Karim Wade ou de celui de la tentative de décapitation de la famille Wade et du Pds. Pour l’heure, informe L’Obs «le personnel d’appui proposé aux tâches administratives, tels que l’établissement et la délivrance des convocations, la rédaction du questionnaire lié à la mise en demeure à adresser aux intéressés de justifier leurs biens et avoirs répertoriés, est déjà à pied d’œuvre, tient à portée de main tous les formulaires nécessaires au démarrage des activités judiciaires proprement dites, et n’attend que le signal et les instructions des magistrats pour lance la machine».

Cette décision, selon le journal résulte de la volonté du «président Macky Sall qui a manifesté son souhait de voir cette lutte prendre une dimension autrement plus importante, du point de vue du recouvrement des deniers spoliés et thésaurisés dans des institutions financières à l’étranger».
Seneweb
Par Le Mardi 6 Octobre 2015 à 11:04 | Lu 45 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE