Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La Korité fêtée (encore) dans la confusion : Lunes de fiel

Dimanche, lundi, mardi et peut-être… mercredi : voilà les jours de la fête de la Korité au Sénégal. Ce n’est plus un fait exceptionnel que la communauté musulmane du Sénégal fête l’Aïd dans une division. Chaque année, cela crée une indignation dans les rangs des fidèles qui oublient ce péché dans le lendemain.


La Korité fêtée (encore) dans la confusion : Lunes de fiel
Ce croissant-là est décidément difficile à mettre sur le même plateau par la communauté musulmane sénégalaise. La fête de la Korité va s’étaler sur au moins trois jours dans un pays où le fuseau horaire est unique : hier, des fidèles ont fêté l’Aïd El Fitr à Thiès. Aujourd’hui, une partie va célébrer la fin du Ramadan. Demain ? Sans doute. Mercredi ? Nul ne sait. Ce n’est plus un fait singulier. On est en face d’une habitude qui fait partie des mœurs des fidèles musulmans qui n’arrivent pas à s’accorder sur le calendrier. Allah reconnaîtra bien sûr les siens.
La Coordination des musulmans de Dakar (Cmd), communément appelée Ibadu, a annoncé dimanche soir qu’elle va célébrer ce lundi la Korité. Dans une déclaration à la presse, la Commission d’observation du croissant lunaire de la Cmd, basée à Pikine, explique que la lune a été aperçue à Louga (Nord) et dans des pays arabes dont l’Arabie-Saoudite et l’Egypte, la France, le Cameroun entre autres.
A Tarédji, des fidèles ont aussi annoncé que le croissant lunaire a été aperçu dans ce village situé dans le département de Podor. La décision est simple : ils fêtent la fin du Rama­dan ce lundi. D’autres familles religieuses ont aussi décidé de célébrer l’Aid après avoir jeûné 29 jours.
Dans ce pays majoritairement musul­man, il est curieux de constater que le calendrier ne s’accorde pas chez tous les fidèles. On a atteint hier, le summum de la division : des fidèles ont décidé de prier le dimanche à Thiès en annonçant que la lune a été aperçue à Koungheul. Ils s’étaient rassemblés à la mosquée sise Mbour 3 de Thiès pour célébrer la fête de la Korité. Faisant partie de la communauté tidianes, ils revendiquent, néanmoins, leur liberté de culte, de pratique «quand il s’agit de jeûner ou d’interrompre le Ramadan». Cheikh Abdoul Hamid Sarr, leur guide, explique cette décision de prier le… dimanche : «Des musulmans en qui nous avons confiance ont aperçu la lune, hier (samedi). Nous sommes musulmans et tidianes. On a jeûné samedi (26 juin : Ndlr) parce que la lune a été aperçue en Côte d’ivoire, selon nos informations. Comment se référer à la Mecque alors que nous ne dépendons pas du même fuseau horaire, alors qu’ils n’interrompent pas le jeûne quand la lune apparaît en Côte d’ivoire par exemple. (…) Le problème au Sénégal, ce sont les familles religieuses», a-t-il renchéri sur Thiesvision.
Aujourd’hui, la grande majorité de la communauté musulmane sénégalaise va observer le croissant lunai­re. Elle sera suspendue aux décisions de la Commission Natio­nale de Concertation sur le Croissant Lunaire (Conacoc) dirigée par Ah­med Iyane Thiam. Lequel a décla­ré que l’observation du croissant lunaire se fera ce soir dans les locaux de la Rts. Les deux versions sont connues d’avance : «Nous allons observer le croissant lunaire ce soir. Si la lune est visible le lundi, on fêtera la Korité mardi. Sinon, on va poursuivre le jeûne jusqu’au trentième jour avant de fêter l’Aïd le mercredi.» L’éven­tualité du mercredi n’est pas évidemment exclue. Quid des autres qui célèbrent la fin du Ramadan ce lundi ? «C’est leur affaire. On ne peut observer la lune qu’à partir du 29ème] jour. C’est ce que l’Islam a recommandé», dit-il. Cela a-t-il du sens dans ce pays ?
LeQuotidien
Par Le Lundi 28 Juillet 2014 à 12:35 | Lu 261 fois



Nouveau commentaire :

RELIGION