Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

La RADDHO pour une ‘’mise à jour’’ du dispositif de lutte conte l’enrichissement illicite

La Rencontre africaine pour la défense des droits de l’Homme (RADDHO) invite l’Etat du Sénégal à procéder à une ‘’mise à jour’’ de son dispositif de lutte contre l’enrichissement illicite avant d’engager de nouvelles procédures pour la poursuite de la traque des bien supposés mal acquis.


La RADDHO pour une ‘’mise à jour’’ du dispositif de lutte conte l’enrichissement illicite
‘’La RADDHO invite l’Etat du Sénégal à procéder à une évaluation du procès et à une mise à jour de son dispositif de lutte contre l’enrichissement illicite, à savoir la loi sur l’enrichissement illicite et la loi sur la Cour de répression de l’enrichissement illicite (CREI) avant de se lancer dans de nouvelles procédures’’, suggère l’organisation de la défense des droits humains, dans un communiqué transmis à l’APS.

Les responsables de la RADDHO ont estimé que ‘’le procès de Karim WADE et de ses co-prévenus n’a pas été équitable, tant du point de vue des règles qui l’ont régi que de celui de son déroulement’’.

Durant les sept mois et trois semaines qu’a duré le procès, ''la RADDHO n’a jamais cessé d’attirer l’attention sur les limites de la CREI réactivée sans aucune mise à jour et d’inviter la justice à veiller scrupuleusement au respect du droit à un procès équitable'', ajoute le texte.

‘’La RADDHO avait clairement conscience que la législation sur l’enrichissement illicite, ainsi que la juridiction chargée de statuer sur ce délit ne permettaient pas de respecter la présomption d’innocence en raison de la présomption de culpabilité qu’instituait la loi et le respect du droit à un procès équitable’’, poursuit la même source.

La CREI a prononcé le 23 mars dernier, à l’issue d’un procès fleuve, son verdict condamnant Karim Wade à 6 ans d’emprisonnement et à payer une amende de 138 milliards de francs CFA.

La RADDHO ‘’appelle la Cour suprême, qui a été saisie par les avocats de la défense de l’ancien ministre d’Etat, à traiter dans l’intérêt exclusif du droit les recours dont elle est saisie par les prévenus dans cette procédure’’.

MTN/AD
APS
Par Le Mercredi 1 Avril 2015 à 11:15 | Lu 48 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES