Page

La caisse de dépôt et de consignation hérite des 47 milliards attribués à Aïda Ndiongue


La caisse de dépôt et de consignation hérite des 47 milliards attribués à Aïda Ndiongue
Le juge du 2e cabinet, Samba Fall, a pris, hier, une ordonnance pour sommer la Compagnie bancaire de l’Afrique occidentale (Cbao) de transférer les biens d’Aïda Ndiongue estimés à 47 milliards de francs Cfa à la Caisse des dépôts et de consignations, informe l’Obs. Désormais, l’Etat garde ces biens attribués à l’ex-sénatrice jusqu’à la fin des enquêtes sur l’origine de cette fortune.
On se rappelle que cette affaire a été ébruitée par le procureur Bassirou Guèye qui avait tenu une conférence de presse pour lister les biens de Aïda Ndiongue. Il déclarait qu’à la date du 7 janvier, les entreprises appartenant à Aida Ndiongue et l’exploitation de documents bancaires ont permis de retrouver 23,4 milliards FCfa lui appartenant et des bijoux d’une valeur de 3 milliards 700 millions FCfa saisis par le Juge d’instruction. A la date du 16 janvier, ajoutait le procureur, c’est un montant de 8 milliards FCfa qui a été retrouvé en plus des bijoux d’une valeur de 12 milliards FCfa, saisis, photographiés et laissés sous la garde de l’établissement financier où les sommes ont été trouvées. Aujourd’hui, a ajouté le Procureur, 250.000 Euros (164 millions FCfa) ont été retrouvés, mais aussi 20. 000 dollars (10 millions FCfa) et des bijoux d’une valeur de six cent (600) millions FCfa. L’estimation globale de tous ces biens retrouvés se chiffre à 47 milliards 667 millions FCfa.
Seneweb
Par Le Vendredi 31 Janvier 2014 à 09:51 | Lu 47 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE