Page

La fête de l'indépendance occupe les quotidiens

Dakar, 2 avr (APS) – Les quotidiens parvenus samedi à l’APS traitent principalement de la commémoration, lundi, du 56e anniversaire de l’accession du Sénégal à la souveraineté internationale.



"Le Sénégal va célébrer, lundi, le 56e anniversaire de son accession à la souveraineté internationale sous le signe de la paix et de la sécurité. Cette année, en lieu et place de la prise d’armes, explique le quotidien Le Soleil, il sera organisé un grand défilé à la Place de la nation communément appelé Place de l’obélisque", sous la présidence du président Macky Sall.

D’ores et déjà, cet en droit "brille de mille feux", signale Libération. "Les allées du centenaire qui doivent abriter, cette année, le grand défilé civil et militaire, sont ornés des plus beaux atours. Le panorama qui s’offre à la Place de l’obélisque au rond-point de la RTS est tout simplement beau", rapporte ce journal.

"+Centenaire+ et la Place de l’obélisque relookés", confirme Le Populaire. Il note par ailleurs que l’ombre du défunt percussionniste sénégalais Doudou Ndiaye Rose, décédé le 19 août 2015, "va planer sur le défilé". "Les marionnettes de Kennedy", un lycée dakarois de jeunes filles, "vont défiler sous un rythme posthume de Doudou Ndiaye Rose", explique le journal.

"Il était parti au Brésil acheter des tambours pour ce 4 avril 2016, peu de temps avant sa disparition. Il disait que c’était pour changer un peu le rythme du 4 avril et il avait commencé à y travailler" avant son rappel à Dieu, témoigne pour Le Populaire, Birane Ndiaye Rose, un de ses fils.

Le Quotidien anticipe sur le message à la nation que doit livrer le chef de l’Etat. "Discours d’urgences", affiche ce journal à sa Une, avant de s’autoriser d’un "petit rappel des urgences énumérées le 3 avril 2012 par Macky Sall", juste après son accession à la magistrature suprême. "Des urgences toujours d’actualité", selon Le Quotidien.

"56e anniversaire de l’indépendance du Sénégal, 4e anniversaire du premier discours à la nation de Macky Sall en tant que président de la République. Il est le seul à savoir ce qu’il dira aux Sénégalais dimanche", mais les "urgences" signalées en 2012 demeurent, laisse entendre le journal.

Selon La Tribune, "à y regarder de plus près, il n’y a vraiment pas de quoi pavoiser" au sujet de l’indépendance du Sénégal. "Car il semble dans les faits que notre indépendance est plus théorique que pratique à cause de la léthargie et du manque de vision prospective de nos dirigeants".

Walfquotidien conforte cette analyse et parle d’une indépendance "confisquée". "Les Français contrôlent banques, télécoms, BTP, hydrocarbures", indique-t-il. Alors, "si l’indépendance est d’abord économique, le Sénégal peut-il réellement se targuer de souveraineté ?", s’interroge walfquotidien.

BK
APS
Par Le Samedi 2 Avril 2016 à 14:59 | Lu 61 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région