Page

La sortie de Paganon et des sujets politiques en exergue

Dakar, 10 mars, (APS) - Les propos de l’ambassadeur de France au Sénégal, Jean-Félix Paganon, sur le procès Karim Wade suscitent toujours des commentaires dans les journaux reçus mardi à l’APS qui traitent aussi de l’appel à candidature pour des primaires au Parti démocratique sénégalais (PDS) ou encore de l’avenir de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar.


La sortie de Paganon et des sujets politiques en exergue
Répondant à l’émission le Grand-Jury, sur la RFM, dimanche, à la question : ‘’Au regard du déroulement du procès, une condamnation de Karim Wade ne vous étonnerait pas ?’’, le diplomate a dit : ‘’Je dirais, qu’à l’inverse, qu’un non-lieu serait plus étonnant. Ce n’est pas un souhait, mais un sentiment’’.

Le journal le Quotidien revient sur cette sortie du diplomate français en titrant ''Paganon sur le terrain de Wade''. Le journal rappelle que l’ancien président de la République Abdoulaye Wade avait sollicité l’arbitrage de Paris dans l’affaire Karim Wade.

''Le diplomate français n’a fait que retourner à Wade le parallélisme des formes parce que l’ex-chef d’Etat l’avait saisi en même temps que d’autres représentations diplomatiques au sujet de son fils Karim Wade’’, a estimé Le Quotidien.

Sur ce sujet, Walfadjri titre: ''Chronique d’une relation tumultueuse entre la France et les Wade''. ''La sortie de l’ambassadeur de France au Sénégal contre Abdoulaye Wade et son fils peut surprendre plus d’un. Mais l’observateur averti sait que les relations entre Wade et les ambassadeurs français qui se sont succédé sous son magistère ont toujours été exécrables'', commente Walfadjri.

Sud Quotidien fait état de ''tirs groupés sur Paganon''. La sortie de l’ambassadeur français ''continue de susciter des vives réactions chez les acteurs de la vie politique’’, écrit le journal, en rapportant des propos de Me Madické Niang (PDS) et ceux du président de la Ligue sénégalaise des droits humains Assane Dioma Ndiaye.

Le coordonnateur du PDS, Oumar Sarr, revient dans l’Observateur sur l’annonce des primaires devant désigner un candidat libéral à l'élection présidentielle de 2017. Pour le maire de Dagana, ''Karim Wade est le plus apte à faire gagner le PDS''.

Soutenant dans L’Observateur, que le fils de l’ancien président Abdoulaye Wade ''est l’un des frères de partis les plus courageux'', Oumar Sarr invite des responsables comme l’ancien Premier ministre Souleymane Ndéné Ndiaye à ''appuyer la candidature de Karim Wade''.

Mais le député libéral Modou Diagne Fada ne l’entend pas de cette oreille. Le président du Groupe parlementaire libéral et démocratie menace de quitter le PDS si on ne lui donne pas le parti, selon Le Témoin au quotidien. ''Donne-moi le parti ou je m’en vais'', aurait dit Diagne Fada à Wade lors d'une audience, rapporte le journal.

Evoquant le sujet de la coalition Bennoo Bokk Yaakaar (BBY), le journal Le Soleil rapporte la déclaration de responsables de cette structure qui estiment que BBY ''a encore de beaux jours'' devant elle. Selon ses responsables, Bennoo Bokk Yaakaar ''restera toujours debout et pour longtemps''.

Le Soleil revient aussi sur la pose de la première pierre de l’Institut supérieur d’enseignement professionnel (ISEP) de Thiès qui est une ‘’réponse pertinente à l’insertion des diplômés du supérieur’’, selon la représentante de la Banque mondiale au Sénégal Vera Songwe, citée par le journal qui titre: ''Pose de la première pierre de l’ISEP de Thiès : cap sur des formations adaptées à l’offre d’emploi''.

MTN/OID
APS
Par Le Mardi 10 Mars 2015 à 12:09 | Lu 30 fois


Tags : Paganon, presse

Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région