Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Lancement du projet pôle Casamance: Macky propose la « paix des braves »

Par Bacary Domingo MANE - Le Président Macky Sall a invité hier, lundi 17 mars, le Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) à «une paix des braves ». Une paix «sans vainqueurs ni vaincus».


Lancement du projet pôle Casamance: Macky propose la « paix des braves »
Cela, dit-il, « pour le bénéfice de tous ». Convaincu que le Renouveau et l’émergence du Sénégal ne se fera qu’avec une Casamance réconciliée avec elle-même, « pacifiée, respectée, stable, prospère et émergente », il a demandé aux Populations de Ziguinchor, Bignona, Oussouye, Sédhiou, Bounkilin, Goudoump, Kolda, de Vélingara et de Médina Yoro Foulah, d’ « oser » la paix.

(ZCHOR, ENVOYE SPECIAL) «Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas, c’est parce que nous n’osons pas que les choses sont difficiles ». C’est par cette citation courte mais percutante du célèbre philosophe de l’école stoïcienne dit Sénèque le Philosophe, Sénèque le Tragique ou Sénèque le Jeune que le Président Macky Sall a lancé hier, lundi à Ziguinchor, un appel à la paix en Casamance. Une « Paix des braves, Sans vainqueurs, ni vaincus.

Pour le bénéfice de tous.» « Alors osons résolument la paix », a déclaré Macky Sall à Ziguinchor, à la mythique Place Aline Sitoë Diatta, à l’occasion du lancement du «Pôle pour le développement de la Casamance »(Ppdc) à l’endroit du Mouvement des forces démocratiques de la Casamance (Mfdc) et à tous les fils du Sénégal. Et de réitérer sa détermination à s’engager dans la voie d’une paix définitive dans la partie méridionale du pays : «Pour ma part, je suis totalement engagé pour la Casamance, sa sécurité, sa paix, sa stabilité et sa prospérité, dans un Sénégal uni et indivisible.Tout en restant ouvert au dialogue fécond et constructif. Populations de Ziguinchor, Bignona, Oussouye, Sédhiou, Bounkilin, Goudoump, Kolda, de Vélingara et de Médina Yoro Foulah, osons la paix ».

Et d’ajouter : « Je suis déterminé à aller vers la paix sincère, dans la compréhension mutuelle, dans le respect de la dignité de tous les acteurs de cette crise, avec la ferme résolution de la préservation absolue de l’intégrité du territoire national dont je suis le Garant et le Rempart ».

Le Président Macky Sall dit « venir en Homme de paix, au nom de toute la nation assemblée, de toute la République solidaire, pour que retentissent partout la sirène des usines, le chant des rameurs, la mélodie des pasteurs, et la romance des agriculteurs. Et que chantent de nouveau les oiseaux dans la pénombre du bois sacré, au dessus du clocher des églises et du minaret des mosquées ». Pour lui, les Filles et fils de la Casamance ne doivent jamais perdre de vue que «le Renouveau et l’émergence du Sénégal ne se fera qu’avec une Casamance réconciliée avec elle-même, pacifiée, respectée, stable, prospère et émergente ».

La conviction du Chef de l’Etat est « qu’une autre Casamance est possible ; et elle doit être la Casamance de tous les possibles ». Et « en ma qualité de Chef de l’Etat, je réaffirme, ici et maintenant, mon engagement solennel et constant à appuyer toute initiative de consolidation de la paix en Casamance.»

Les chantiers du Pôle Casamance

Le Chef de l’Etat a rappelé que le PPDC, est «financé à hauteur de 23 milliards de FCFA, dont 20 milliards par la Banque mondiale et une contrepartie de l’Etat, de 3 milliards ». Ce Projet, « précurseur de la territorialisation des politiques publiques, vise, entre autres, la redynamisation de l’économie locale par la revitalisation de l’agriculture, en particulier de la riziculture, le renforcement des pistes de production rurale. Avec comme objectif, la consolidation de la paix, par l’appui à la réinsertion socio-économique des ex-combattants et à la promotion de l’emploi, surtout celui des jeunes », a-t-il indiqué.

Il s’agit, d’une part, de « réhabiliter 30.000 ha de rizières, avec, à terme, en 2018, un objectif de production de 260.000 tonnes de riz et, d’autre part, de promouvoir l’horticulture par l’aménagement de 3000 ha de périmètres maraîchers. En outre, 350 km de pistes seront réalisés, pour la desserte des grands centres urbains, et 200 km de routes rurales réhabilitées, favorisant ainsi l’emploi local avec l’initiation des travaux à haute intensité de main d’œuvre. L’implantation imminente de la plateforme commerciale de Bignona permettra d’optimiser les chaines de valeur mises en place. »

25 tracteurs, 5 motoculteurs, 5 presses à huile

Macky Sall a décidé de « soutenir la modernisation de l’Equipement rural, en offrant, dans un premier temps, aux organisations paysannes et féminines. 25 tracteurs, 5 motoculteurs et 5 presses à huile. Je demande au Ministre de l’Agriculture d’en assurer la bonne répartition », dit-il.

Une Agence Territoriale

Macky Sall a décliné les deux exigences de sa vision pour la Casamance : D’abord, la mise en œuvre consensuelle d’un Programme de Développement intégré du Pôle Territoire Casamance. Ensuite l’harmonisation des interventions pour consolider la dynamique de paix par le développement. Cela, dit-il, exigera la «mise en place d’un Plan d’Actions Stratégiques de l’Etat en Casamance (PASEC) et d’un cadre unifié des programmes et projets des intervenants en Casamance ». C’est dans la même logique que le Chef de l’Etat a décidé de la « création d’une Agence Territoriale de Développement de la Casamance qui prendra en charge, dans l’esprit fondateur de l’Acte III, le développement solidaire de tous les départements. »

Vastes chantiers 2014

Le Président Macky Sall annonce la « réalisation, à partir de 2014, des projets relatifs à l’axe Kolda-Pata-Médina Yéro Foulah –Fafacourou, aux travaux d’aménagement et de bitumage de la Boucle du Boudier (Sédhiou – Kamoya – Marsassoum – Djibabouya – Niassène – Singuèr – Djiribi – Bambali – Sédhiou) d’environ 150 km, ainsi qu’aux pistes de production de la Boucle des Kalounayes (sur 74 km). A cela, il convient d’ajouter la réhabilitation des travaux engagés sur la Boucle du Blouf (2ème section Thionck Essyl- Balinghor) et leur extension à toutes les localités polarisées, la construction des huit (8) ponts dont les accords de financement ont déjà été négociés auprès des partenaires de la République populaire de Chine : Il s’agit du second pont de Ziguinchor, des ponts de Tobor, de Katakalousse, de Niambalang, de Baïla, de Diakhène, de Diouloulou et de Marsassoum ».

Arrivée en Juillet 2014 des bateaux…

Le Chef de l’Etat a parlé de « la fonctionnalité très prochaine de l’ouvrage d’accostage de Carabane. » Et « demandé au Premier Ministre de veiller à la desserte de cette infrastructure stratégique, par le Navire Aline Sitoe Diatta. » Il a ainsi annoncé que « le bateau Aline Sitoe Diatta va être rejoint, en juillet 2014, par deux (2) navires « Aguène » et « Dambodj » financés par la République de Corée et l’Etat du Sénégal, dans le cadre de la première phase du projet d’infrastructures et d’équipements maritimes ». Tout en «réaffirmant, ici, ma volonté d’assurer une navigabilité sécurisée du Fleuve Casamance, avec le déploiement des projets de dragage, de balisage du cours d’eau, et de désenclavement des îles, que le Gouvernement doit entamer avec célérité. »

Facilitations aux opérateurs économiques…

Aussi, a-t-il invité le secteur privé local, national et international, à investir davantage en Casamance. Selon Macky Sall, «La véritable relance économique de la Casamance passera par les investissements privés et le développement des activités agricoles, horticoles, industrielles, halieutiques et touristiques ». C’est pourquoi il demande au gouvernement à « hâter la réalisation des zones industrielles et des centres artisanaux modernes dans les capitales départementales ». Au surplus, le Gouvernement appuiera davantage les opérateurs économiques locaux, par des « facilitations dont les modalités seront fixées. L’Etat va déployer, en urgence, les nouveaux financements émergents (le FONGIP et la BNDE) en Casamance », dira Macky Sall.

L’hôpital de la Paix

Le président de la République a également annoncé «l’ouverture prochaine de l’hôpital de la Paix, ainsi que le démarrage des consultations en début avril 2014 » Et a « engagé le Gouvernement à assurer le paiement en cours des indemnisations à toutes les personnes officiellement recensées, et expropriées lors de l’édification de la structure sanitaire sur le site actuel » «Des efforts immédiats seront également déployés, en vue de la réhabilitation urgente des Hôpitaux de Ziguinchor et de Sédhiou, ainsi que leur équipement adéquat ».

22 Milliards dans l’éducation de base

Macky Sall annonce également le «montant global des investissements dans l’Education de base en Casamance, sur la période 2014-2017, de vingt et deux milliards 22.000.000.000 francs CFA (21 879 207 870 FCFA) ». Tout en invitant le «Gouvernement à renforcer les infrastructures et conditions d’études au niveau de l’Université Assane Seck et des centres nationaux de formation (dans les métiers agricoles et des eaux et forêts). Je rappelle ma décision de créer un Lycée professionnel agricole à Sédhiou ».

Redémarrage du déminage

Macky Sall a aussi «demandé au Gouvernement de faire redémarrer, sans délai, les programmes de déminage des zones polluées et rassure, en même temps, les populations et nos partenaires internationaux et locaux, quant au respect scrupuleux des engagements de l’Etat concernant la continuité des financements et de l’exécution physique des projets conclus ».
Sudonline.sn
Par Le Mardi 18 Mars 2014 à 10:39 | Lu 67 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES