Page

Le Premier ministre réactive le Haut conseil de l’emploi

Mohammad Boun Abdallah Dionne veut réactiver le Haut conseil de l’emploi. Cette structure crée par le Décret n° 2009-1406 du 23 décembre 2009, dans le but de favoriser la coordination et rationaliser les politiques et programmes en matière d’emploi, dont l’installation s’est faite le 16 septembre 2011, intéresse le Premier ministre. Il a mis à profit le Conseil interministériel sur l’emploi, pour donner des instructions pour que ce dispositif institutionnel qu’est le Haut conseil de l’emploi soit réactivé puis rattaché à la Primature dans le cadre du suivi-évaluation.


Ce Haut conseil, selon Seydou Guèye, porte-parole du gouvernement, «va tenir ses réunions une fois tous les ans, pour préparer le Conseil interministériel. Le Premier ministre a demandé au ministre en charge de l’emploi de mettre en place un pôle qui sera composé du secteur privé, du représentant de la Primature, des représentants des agences, pour travailler à la manière d’un suivi rapproché des projets pour régler les questions de faisabilité technique et les questions de disponibilité des ressources nécessaires à la réalisation de ces projets. Donc cette instance va se réunir tous les deux mois, pour travailler de façon rapprochée, au suivi évaluation».

Au cours de cette rencontre, renseigne M. Guèye, il a été demandé au ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, «d’être encore plus innovant dans la promotion des investissements à fort potentiel de création d’emploi, via une fiscalité développante, c’est-à-dire qui permet de prendre en charge, la création d’emploi à travers des dispositifs et des mécanismes tels que les crédits d’impôts”. “De la même manière, il est demandé au ministre de l’Environnement et du Développement durable, de promouvoir davantage des emplois verts, puisque ce sont des sources énormes et importantes de création d’emplois», ajoute-t-il.

D’ailleurs, poursuit-il, «au titre de l’information et de son optimisation, il a été retenu, en lieu et place d’un observatoire sur l’emploi, de mener des enquêtes trimestrielles sur l’emploi et les enquêtes sectorielles pour avoir davantage d’informations et articuler de façon plus optimale l’offre de formation, l’offre d’emploi et les demandes d’emploi”. De la même manière, il a été retenu, selon lui, de mettre en place des bourses pour l’emploi, par grand projet ou par grand secteur du Pse et avec des bases de données qui sont orientées vers les besoins des utilisateurs. Ça c’est au titre de l’optimisation du système d’information nécessaire au bon pilotage de la politique de l’emploi».

Il a indiqué, en définitif, que «deux attitudes sont finalement recommandées pour promouvoir des emplois et augmenter l’impact de nos dispositifs institutionnels, financiers et informationnels. La première consiste à changer de paradigme et à articuler nos politiques autour d’une logique de guichet unique structurée autour du ministre de l’Emploi pour davantage de cohérence dans les actions et de développer surtout le réflexe du client. Et le client étant le secteur privé auquel il faut apporter les réponses puis que c’est lui qui est en charge de la création d’emploi dans notre pays».
Seneweb
Par Le Jeudi 19 Mai 2016 à 23:11 | Lu 62 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES