Page

Le calendrier de la réforme constitutionnelle à la une


Le calendrier de la réforme constitutionnelle à la une
Dakar, 17 avr (APS) – Le calendrier de la réforme constitutionnelle annoncée avec sa mesure phare, la suppression du poste de Premier ministre, est un des sujets abordés par les quotidiens reçus mercredi à l’Agence de presse sénégalaise (APS).

Au sujet de la réforme, Le Quotidien souligne que Macky Sall ’’accélère la cadence’’ pour la suppression du poste de Premier ministre. ‘’Macky Sall hâte le pas comme son +fast track+.

Le projet de loi portant suppression du poste de Premier ministre sera adopté aujourd’hui en conseil des ministres et envoyé jeudi à l’Assemblée nationale’’, selon le journal.

‘’Dans cette modification constitutionnelle, il y a une nouveauté : le député qui quitte ses fonctions de ministre peut poursuivre son mandat. Voilà, entre autres points, de l’audience que le chef de l’Etat a accordée aux députés de la majorité’’, écrit la publication.

L’As rapporte que lors de cette rencontre, Macky Sall a déclaré : ‘’Je ne pense même pas à un 3e mandat’’.

Selon L’Observateur, ‘’Macky Sall livre ses secrets aux députés’’ à propos de cette réforme constitutionnelle.

‘’Le président de la République tient à ses réformes comme à la prunelle de ses yeux. Pour Macky Sall, ces modifications visent à apporter au régime politique actuel, à la gouvernance de l’exécutif surtout, sont une condition sine qua non pour démarrer le quinquennat’’, écrit L’Obs.

Sud Quotidien se projette sur les conséquences de la réforme annoncée et note que le gouvernement en place depuis le 8 avril ‘’voit déjà ses jours comptés avec la suppression annoncée du poste de Premier ministre’’.

‘’En effet, écrit le journal, au regard de certaines dispositions constitutionnelles, la démission prochaine de l’actuel du chef gouvernement entrainera automatiquement la fin de mission du premier attelage du quinquennat’’.

‘’Du coup, ajoute Sud, les ministres du nouveau gouvernement qui doivent répondre aux nouvelles orientations de gouvernance sous le label +fast track+ sont astreints de faire leurs preuves. Surtout s’ils veulent être reconduits au prochain gouvernement faisant suite à la suppression du poste de Premier ministre’’, poursuit le journal.

‘’Fast-track, l’arme fatale de Macky Sall’’, selon La Tribune qui écrit : ‘’La réunion du Secrétariat exécutif national de l’Alliance pour la République (APR) transformée en sermon présidentiel contre les rebelles snipers insatisfaits des premières mesures de Macky II pourrait être un tournant politique important dans la gouvernance du quinquennat qui démarre’’.

‘’Pour le président de la République, souligne le journal, c’est peut-être l’entame d’une ère de liberté à l’intérieur du pouvoir. Et d’une plus grande marge de manœuvre dans les orientations politiques. La théorie du fast-track sera au cœur du volontarisme maoïste de Macky Sall’’.

Selon Walfadjri, Macky Sall ‘’dessine’’ les ‘’schémas’’ de sa ‘’succession’’.

‘’La décision de Macky Sall de structurer son parti après 11 ans d’existence n’est pas le fruit du hasard. Le patron de l’APR veut d’abord avoir officiellement un Numéro 2 qui pourra l’aider dans l’organisation et l’animation du parti, pendant que lui s’occupera des problèmes des Sénégalais’’’, explique Walf.

Enquête s’intéresse au ‘’sort des ministres conseillers dans ce quinquennat’’ et parle de ‘’grand flou’’.

‘’Que vont devenir les ministres conseillers dans le nouveau schéma de Macky Sall ? Voilà une question qui mérite d’être posée. En tout cas, pendant que des Sénégalais s’émeuvent de leur nombre pléthorique, certains de ces conseillers, eux, sont dans l’expectative et s’interrogent sur leur sort dans un contexte de profond de changement de paradigme’’, écrit le journal.

Vox Populi annonce ‘’trois jours d’arrêt de production du pain à partir de ce mercredi’’ à l’initiative de la Fédération nationale des boulangers du Sénégal. ‘’Une grève +fast track+ des boulangers’’, selon le journal, notant que la FNSB qui s’inspire des ‘’Gilets jaunes’’ français, ‘’projette une série de journée sans pain chaque semaine, jusqu’au Ramadan’’.

Dans le journal, Ousmane Mbaye, le directeur du commerce intérieur déclare : ’’C’est très regrettable. Parce que nous avons tenu une réunion très longue et très intéressante avec le tout le nouveau ministre du commerce et les boulangers. Et elle les a rassurés quant à son engagement personnel pour voir avec les meuniers dans quelle mesure on pouvait aller sur une réduction du prix de la farine. On est donc surpris de les voir rester sur cette position radicale’’.

Dans sa livraison du jour, Source signale que pour 14 millions d’habitants, ’’le Sénégal ne compte qu’une unité de prise en charge des grands brûlés’’’. L’unité logée à l’Hôpital principal de Dakar ne dispose que de 5 lits, selon le journal.

Le Soleil annonce de son côté que la SNCF va former 800 jeunes sénégalais dans le cadre de l’exploitation du Train express régional (TER).


OID/AKS
Par Le Mercredi 17 Avril 2019 à 21:50 | Lu 99 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES