Page

Le passage de témoin entre le PM sortant et son successeur à la Une

La passation de service entre le Premier ministre sortant Aminata Touré et son successeur Mahammed Dionne est le sujet le plus en exergue dans la livraison de mercredi de la presse quotidienne.


Le passage de témoin entre le PM sortant et son successeur à la Une
"Nommé Premier ministre dimanche dernier, en remplacement de Aminata Touré, Mahammed Dionne a pris service hier (mardi). Son prédécesseur, qui a vanté ses compétences, pense qu'il faut le laisser travailler dans la tranquillité", rapporte le quotidien Le Soleil.

"Il n'a fallu que quelques minutes pour procéder au passage de témoin entre le nouveau Premier ministre Mahammed Dionne et son successeur Aminata Touré. Cette dernière, accompagnée d'une foule incontrôlable, a souligné le caractère exaltant de la mission qui lui a été confiée, tout en souhaitant bonne chance à son remplaçant", écrit de son côté le quotidien L'As.

"Aminata Touré s'en va, Mahammed Dionne arrive. La passation de service entre l'ex-Premier ministre et son successeur a eu lieu hier (mardi) dans un climat de sérénité, souligne pour sa part Direct Info dans son billet du jour. Maintenant, il incombe au +messager+ Mahammed d'impulser un élan nouveau à son équipe, face aux défis de l'heure, à trois ans d'un rendez-vous électoral crucial".

Le nouveau PM étant installé, les quotidiens sont surtout intéressés par la suite de la carrière de son prédécesseur. "Mon avenir politique sera radieux", a déclaré Aminata Touré, dans des propos rapportés par de nombreux quotidiens, dont Le Quoitidien et Sud Quotidien, comme si elle voulait couper court aux interrogations qui peuvent être soulevées à ce sujet.

"Je vais continuer à faire de la politique avec ou sans Macky Sall", précise-t-elle par ailleurs, dans les colonnes de La Tribune. Aminata Touré "na pas dit son dernier mot", croit savoir Walfadjri. Pour Enquête, l'ex-Premier ministre "a prononcé un discours assez nuancé sur son avenir politique au sein du parti présidentiel, l'Alliance pour la République''.

"Dans une cérémonie (de passation de service) éclair, l'ancien chef du gouvernement contentera tout le monde d'une déclaration énigmatique sur son avenir politique, relève ce journal. Seule certitude : Aminata Touré ne compte pas arrêter de faire de la politique".

"Le Premier ministre sortant semble vouloir suivre les traces de Me Alioune Badara Cissé qui, lors d'une cérémonie à Sorano, avait déclaré être +entièrement et exclusivement+ maître de son destin", estime de son côté le quotidien Le Populaire.

"Hier, au sortir de sa passation de service avec Mahammed Boun Abdallah Dionne, reprend Le Populaire, Aminata Touré a dit n'avoir aucun doute sur son avenir politique qui, à l'en croire, ne peut être que +radieux+".

Selon L'Observateur, ses partisans ont pour leur part "déjà tranché. Pour eux, Mimi Touré doit quitter le parti du chef de l'Etat (l'Alliance pour la République) et mener sa propre barque". Et le même journal de relayer des craintes de représailles contre Aminata Touré.

"À raison ou tort, des proches du désormais ex-Premier ministre sont très préoccupés par la sécurité d'Aminata Touré. Elle qui avait des éléments du Groupement d'intervention de la gendarmerie nationale (GIGN) et de la Brigade d'intervention polyvalente de la police (BIP) a vu le dispositif levé après sa passation de service", renseigne L'Observateur.

"Or, dit-on, (Aminata Touré) a géré des dossiers chauds et l'Etat doit, en conséquence, assurer sa sécurité, même si elle n'est plus dans l'attelage gouvernemental", fait valoir le journal, citant des proches de l'ex-Premier ministre.

BK/ESF
APS
Par Le Mercredi 9 Juillet 2014 à 13:21 | Lu 55 fois



Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région