Page

Le secrétaire général du MFDC satisfait de la victoire de Macky SALL

Le MFDC par la voix de ses responsables, Jean Marie Biagui et de Nkrumah SANE ont publié un communiqué dans lequel ils ont montré leur satisfaction de la victoire de Macky Sall et le mettent en garde pour le respect de ses promesses électorales


Le secrétaire général du MFDC satisfait de la victoire de Macky SALL
Le secrétaire général du Mfdc, Jean-Marie Biagui s’est félicité, au nom de leur mouvement, de la victoire de Macky Sall qu’il a invité à un respect de la « pluralité existentielle » du Sénégal.
Selon lui, « au nom du Mouvement des Forces Démocratiques de la Casamance (MFDC) et à notre nom propre, nous nous réjouissons de l’élection de Monsieur Macky SALL comme président de la République et l’apprécions comme un acte républicain susceptible de sauver la République ou bien ce qu’il en reste. »
Jean-Marie Biagui a qualifié Abdoulaye Wade d’avoir procédé à « une gestion calamiteuse de la crise en Casamance, dont les conséquences fâcheuses affecteront durablement les populations. »
Pour lui, « tout l’enjeu (de l’élection de Macky Sall, est de) sauver la République ou bien ce qu’il en reste, notamment pour la refonder suivant l’idée que nous nous faisons du Sénégal nouveau. Mais un Sénégal nouveau bâti dans le strict respect de la pluralité existentielle de ses Peuples, de leurs terroirs, sinon de leurs territoires, de leurs cultures et de leurs réalités socioéconomiques. »
Dans le même temps , Mamadou Nkrumah Sané responsable de l´aile extérieure du MFDC établi en France, sort son communiqué pour, avertir le nouveau président de la République.
Nkrumah Sané estime, à l’attention des autorités, « que notre bonne volonté, notre légalisme, notre non-violence et notre désir de coopération constituent une chance unique, mais non pas une faiblesse; ensuite que la bataille juridique et l’épreuve de force ne sont pas souhaitables ».
Pour rappel, déjà candidat à la présidentielle, Macky Sall avait déclaré que s’il gagnait le scrutin, il proposerait un dialogue « inclusif entre toutes les forces vives de la Nation » pour résoudre ensemble la crise qui sévit en Casamance depuis 32 ans. Le leader de la coalition Benno BOK Yakar avait également promis de faire de la question casamançaise « une supériorité ».
MK, Correspondant à Ziguinchor pour TVM
Par ndioss@yahoo.fr Le Mercredi 28 Mars 2012 à 11:23 | Lu 1265 fois


Nouveau commentaire :

PRESIDENTIELLE 2012