Page

Les avocats de Aïda Ndiongue annoncent une plainte contre le procureur de la République

L’ex-sénatrice et femme d’affaires Aïda Ndiongue, en détention pour faux, usage de faux et escroquerie, va porter plainte contre le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye, pour ''violation du secret de l’instruction'', a annoncé, lundi à Dakar, un de ses conseillers Maître Souleymane Ndéné Ndiaye.


Les avocats de Aïda Ndiongue annoncent une plainte contre le procureur de la République
''Madame Aïda Ndiongue a décidé de porter plainte contre le procureur de la République, Serigne Bassirou Guèye qui a violé à la fois les textes qui organisent sa profession, mais aussi des dispositions pertinentes du code de procédures pénales et du code pénal’’, a-t-il dit en conférence de presse.

Qualifiant de ‘’malencontreuse’’ la sortie du procureur, l’ancien Premier ministre qui a repris sa robe d'avocat, a affirmé qu'en divulguant des informations, M. Guèye ''a violé les dispositions de l’article 11 du code de procédures pénales et le code pénal''.

Lui emboîtant le pas, sa consœur Maître Borso Pouye a indiqué que le procureur, lors de son point de presse, a communiqué sur le fond du dossier.

Selon elle, l’Union des magistrats du Sénégal (UMS) ''a condamné cette démarche en disant que le procureur ne devait pas violer le secret de l’instruction''.

‘’Nous n’avons pas l’intention, loin de là, de violer le secret professionnel ou le secret de l’instruction’’, a soutenu Me Pouye.

Pour sa part, Maître Moustapha Diop a souligné que le procureur a fait ses déclarations ''sur commande''. Refusant de donner le nom du commanditaire de la sortie du procureur, Me Diop a toutefois écarté le procureur général, le ministre de la Justice et le président de la République.

''Les problèmes personnels n’ont pas de place dans notre société. Quand on a des comptes personnels à régler avec quelqu’un ou quelqu’une, on les règle ailleurs en dehors des lois de la République’’, a ajouté Me Diop.

Aïda Ndiongue est une femme d'affaires et ex-sénatrice membre du Parti démocratique sénégalais (PDS), formation d'Abdoulaye Wade qui a dirigé le Sénégal de 2000 à 2012. Elle a été arrêtée le 17 décembre pour faux, usage de faux et escroquerie. Elle est détenue à la prison pour femmes de Dakar.

Vendredi, lors d'un point de presse, M. Guèye avait évalué la fortune de Mme Ndiongue à 47,675 milliards de francs CFA, signalant que ces avoirs étaient l'objet d'enquête.

"Nous avons mené des enquêtes sur des flux financiers importants que nous avons vus (...). L'estimation provisoire des biens retrouvés, qui appartiennent à Aïda Ndiongue, fait état de 47 milliards 675 millions de FCFA (72,68 millions d'euros)", a déclaré le procureur de la République.

"Une personne qui vit cent ans peut, avec ce montant, peut dépenser chaque jour la somme de 1 300 000 FCFA" (1 982 euros), a-t-il ajouté. Ces biens comprennent de l'argent liquide, des bijoux et des sociétés, a-t-il précisé.

Durant les investigations sur les biens présumés de Mme Ndiongue, il a notamment été retrouvé "des bijoux d'une valeur estimative de 3,5 milliards de FCFA (plus de 5,3 millions d'euros)", selon Serigne Bassirou Guèye.

"Le 16 janvier (jeudi), un montant de 8 milliards de FCFA (près de 12,2 millions d'euros) a été trouvé dans une institution financière. Des bijoux d'une valeur estimative de 12 milliards de FCFA (près de 18,3 millions d'euros) ont été aussi retrouvés", a-t-il encore dit.
APS
Par Le Lundi 20 Janvier 2014 à 22:04 | Lu 58 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE