Page

Les avocats de Marcel Mendy exigent la comparution de Hissène Habré


Marcel Mendy a perdu la bataille de la procédure, dans le cadre de son procès pour diffamation l’opposant à Hissène Habré. Car, hier, le tribunal correctionnel de Dakar a rejeté les exceptions de nullité soulevées lors de l’audience du 9 juillet dernier.

Par conséquent, les juges ont ordonné la poursuite des débats. Mais ils ont renvoyé les plaidoiries au 27 août prochain, à la demande de la défense. Seulement, les avocats du journaliste ne se sont pas limités à demander le renvoi. Ils exigent la comparution de l’ex-président tchadien incarcéré à la prison du Cap Manuel, suite à sa condamnation à la perpétuité par les Chambres africaines extraordinaires (Cae).

Me Assane Dioma Ndiaye a demandé que Hissène Habré comparaisse à leurs frais. Cependant, d’après Marcel Mendy, ‘’tout est envisageable’’, car, dit-il, ‘’toutes les personnes susceptibles d’éclairer la lanterne du tribunal seront citées comme témoins’’. A ce propos, ses conseils entendent citer Me Boucounta Diallo, le juge Demba Kandji, Ruth Broody de Human Right Watch. Car, justifie Marcel Mendy, ‘’il y va de la liberté d’expression et du droit du public à l’information. Ce n’est même pas un essai que j’ai écrit, mais un livre d’histoire sur ce que j’ai vécu en tant qu’acteur et témoin depuis le début’’.

L’ex-homme fort de N’Djaména accuse le journaliste de l’avoir diffamé à travers son livre intitulé ‘’Affaire Habré : Entre ombres, silences et non-dits’’. Il juge que certains passages constituent de la diffamation et des injures publiques. Pour la réparation, le plaignant réclame la somme de 200 millions de francs Cfa à Marcel Mendy et Lamine Guèye de la maison d’édition Sarl Les Mamelles d’Afrique.

Les avocats du prévenu voulaient l’annulation de la procédure, au motif que M. Mendy est protégé par l’immunité dont bénéficient les membres des Cae. Il s’y ajoute, selon leur argumentaire, que Hissène Habré est déchu de ses droits civils, du fait de sa condamnation.

Mais le président Amath Sy et ses assesseurs jugent les exceptions mal fondées.

Section: social
Enqueteplus.com
Par Le Mercredi 24 Juillet 2019 à 11:49 | Lu 55 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES