Page

Les journaux impressionnés par la mobilisation de l'opposition

Dakar, 14 juil (APS) - La marche pacifique organisée vendredi dans les rues de Dakar par le Front démocratique et social de résistance nationale (FNR), regroupant plusieurs partis de l’opposition, est à la Une de la quasi-totalité des journaux reçus samedi à l’APS.


‘’Démonstration de force’’, titre à sa Une le journal L’AS qui rend ainsi compte du déplacement massif de militants de l’opposition constaté dans cette manifestation partie de la Place de la nation pour se disperser devant le siège de la Radiodiffusion télévision sénégalaise (RTS, publique).

‘’La foule était tellement nombreuse que les leaders avaient du mal à se retrouver sur la ligne de front. Ils ont été pris en étau durant toute la marche par des manifestants qui voulaient être au-devant de la scène’’, rapporte ce quotidien dakarois.

‘’L’opposition réussit sa démonstration de force’’ évoque également à sa Une Vox Populi pour rendre compte de cette manifestation organisée par l’opposition pour réclamer entre autres la libération du maire de Dakar Khalifa Ababacar Sall, l’inscription sur les listes électorales de Karim Wade, candidat déclaré du Parti démocratique sénégalais (PDS) et la transparence du processus électoral.

Visiblement impressionné par le nombre de manifestants enregistré lors de cette manifestation, Enquête parle de ‘’Coup de semonce de l’opposition’’, estimant que le FNR par cette mobilisation a envoyé un signal fort au président Macky Sall.

Sud quotidien, analysant la manifestation de l’opposition, parle pour sa part ‘’d’avertissement sans frais’’ et rapporte les propos de certains leaders politiques.

‘’Un point de départ pour obtenir la satisfaction de nos revendications’’, déclare Omar Sarr, responsable du PDS, tandis que Déthié Fall, membre du parti Rewmi (opposition) avertit dans le journal : ‘’Nous ne resterons pas les bras croisés’’.

D’autres quotidiens traitent cette manifestation sous l’angle des rivalités entre les partis et mouvements regroupés au sein du front de l’opposition.

Il en est ainsi de L’Observateur qui affiche à sa Une : ‘’L’opposition franchit la marche’’, accompagné du sous-titre : Une mobilisation dans le désordre.

Selon le journal le défi de la mobilisation a été certes relevé, mais l’opposition a étalé ses divergences illustrées par le regroupement par appartenance des militants et sympathisants lors de la marche.

Le Quotidien pour sa part n’hésite pas afficher : ‘’La guerre des pancartes’’ et cite Thierno Alassane Sall, un des leaders de l’opposition qui indexe : ‘’Ces bannières différentes, ce n’est pas bien’’.

Selon le journal, la manifestation a été rythmée par des rivalités entre, par exemple, des partisans du fils de l’ancien président Abdoulaye Wade et ceux du maire de la capitale, Khalifa Sall.

Evoquant les relations entre les partis de l’opposition et le pouvoir, Walf Quotidien anticipe les possibles implications de cette mobilisation affichant à sa Une : ‘’C’est la guerre de nerfs’’, et reprend le sous-titre choisi par plusieurs autres quotidiens : ‘’avertissement sans frais pour Macky Sall’’.

Le quotidien national Le Soleil a également accordé la priorité à la politique en rapportant à sa Une des propos de Seydou Guèye, porte-parole de l’Alliance pour la République (APR, au pouvoir) : ‘’Karim Wade sait qu’il n’est ni électeur ni éligible’’, soutient ce responsable du parti au pouvoir qui réagit aux réactions suscitées par le rejet de l’inscription du candidat déclaré du PDS sur les listes électorales.

‘’Qu’on ne mêle pas Macky Sall à cette affaire, car au Sénégal, la validité d’une inscription sur les listes électorales ou d’une candidature à une élection n’est pas du ressort du président de République’’, fait valoir Guèye.

AKS

APS
Par Le Samedi 14 Juillet 2018 à 14:28 | Lu 37 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région