Page

Les négociations avec Banjul et la formation poliique d'Abdoul Mbaye en vedette


Dakar, 17 mai (APS) – Les quotidiens reçus mardi à l’APS se font largement écho de la fin des négociations entre le Sénégal et la Gambie et le lancement de l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT) par l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye.

La Gambie et le Sénégal déclarent avoir trouvé un terrain d’entente sur "plusieurs points" abordés lors d’une réunion tenue dimanche à Dakar, dans le but de résoudre la crise diplomatique entre les deux pays.

Les délégations gambienne et sénégalaise conduites par les ministres des Affaires étrangères des deux pays discutaient de 11 "points" dont les postes de contrôle frontaliers et la construction d’un pont sur le fleuve Gambie.

Le transit routier, les relations commerciales bilatérales, la gestion des frontières terrestres et la coopération judiciaire faisaient partie de l’agenda de la réunion qui a pris fin lundi.

Les négociations portaient aussi sur la pêche maritime et fluviale, les migrations et les affaires consulaires. Trois des questions seront l’objet d’une future négociation, ont indiqué les deux parties, précisant qu’il s’agit de la construction du pont sur le fleuve Gambie, de la pêche maritime et fluviale, et de la gestion des frontières terrestres.

Dakar "s’est engagé à travailler avec les acteurs concernés (les transporteurs, Ndlr) pour la levée du blocus dans les plus brefs délais", affirme le communiqué final de la réunion lue devant les journalistes par l’ambassadeur du Sénégal en Gambie, Saliou Ndiaye.

"La Gambie a ’rapporté’ la hausse des tarifs" de la traversée de son territoire par les automobilistes sénégalais, selon le communiqué.

Le Quotidien fait état de ‘’statut quo’’ dans les négociations sur la crise gambienne. ‘’Le Sénégal et la Gambie ne sont toujours pas d’accord sur les modalités de la construction du pont de Farafégny.

Ce dernier fait partie des nombreux autres points essentiels sur les quels les négociations entre Dakar er Banjul ont achoppé’’, écrit le journal.

La publication note que même si la Gambie a décidé de revenir sur l’ancien tarif, 4 mille francs Cfa, pour la traversée, le fait que les deux pays vont se retrouver en juillet prochain ‘’illustre le constat d’échec de la rencontre de ce dimanche’’.

L’Observateur parle de ‘’dégel’’ sur l’axe Dakar-Banjul et annonce la ‘’levée’’ du blocus de la transgambienne.

Pour la levée du blocus de la transgambienne, ‘’la Gambie se met en quatre’’ tandis que le Sénégal ‘’reste impassible’’, selon Le Populaire qui écrit : ‘’Banjul invoque le Ramadan pour tenter de fléchir Dakar qui campe sur sa position’’.

Le Pop s’intéresse à l’Alliance pour la citoyenneté et le travail (ACT), la nouvelle formation politique lancée par l’ancien Premier ministre Abdoul Mbaye.


Selon le journal, ‘’c’est un diagnostic sans complaisance de la situation politique, économique et sociale du pays qu’a dressé, samedi dernier, l’ancien Premier ministre (….) qui a fait état de l’incapacité du régime de Macky Sall à trouver des solutions aux préoccupations des Sénégalais’’.


A la Une de la Tribune, cette déclaration de Mbaye : ‘’Je ne reconnais plus mon ami Macky Sall’’ tandis que Walfadjri, citant toujours l’ancien Premier ministre, affiche : ‘’Macky Sall n’est plus le même’’.

Selon Libération, Abdoul Mbaye ‘’ACT(e) sa révolte’’. Réagissant dans le journal, l’ancienne Premier ministre Aminata Touré déclare : ‘’C’est son droit. Je regrette juste les propos irrévérencieux à l’endroit du président de la République (….)’’.

OID/ASB
APS
Par Le Mardi 17 Mai 2016 à 14:55 | Lu 65 fois



Dans la même rubrique
< >

Jeudi 19 Septembre 2019 - 10:25 Divers sujets au menu des quotidiens

Mardi 3 Septembre 2019 - 10:14 La politique en Une des quotidiens


Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région