Page

Les révélations du procureur de Ziguinchor sur le massacre de Bofa en exergue

Dakar, 26 jan (APS) – Les quotidiens reçus vendredi à l’APS reviennent largement sur les révélations du Procureur de la République près le Tribunal de grande instance de Ziguinchor (sud), Alioune Abdoulaye Sylla sur la tuerie de Boffa-Bayotte dans la région de Ziguinchor (sud) qui a fait 14 morts et plus de 7 blessés le 6 janvier dernier.


Les révélations du procureur de Ziguinchor sur le massacre de Bofa en exergue

"C’est une attaque planifiée et exécutée", selon le procureur de Ziguinchor, écrit à sa Une Le Soleil. Le journal renseigne que Alioune Abdoulaye Sylla et le lieutenant-colonel Issa Diack, commandant de la section de recherches de la Gendarmerie nationale, ont tenu hier (jeudi) une conférence de presse pour faire le point sur le massacre de Boffa-Bayotte.

"A Ziguinchor, informe le quotidien national, ils ont, en effet, éclairé la lanterne des gens sur cette douloureuse affaire dont l’enquête n’est pas encore bouclée". Le procureur de Ziguinchor a déclaré dans Le Soleil que "l’ignoble acte a été +commandité et exécuté par un lieutenant d’une faction".

Le lieutenant-colonel Issa Diack a, de son côté, indiqué dans la même publication que : "+des preuves tangibles et avérées+ attestent de l’implication directe de personnes arrêtées et déférées au parquet, dans le cadre de la tuerie de la forêt de Boffa-est (Ziguinchor)".

La Tribune titre à ce propos : "vingt jours après la tuerie de Bayotte. Des enquêtes à grande vitesse". Le journal informe que "le procureur de Ziguinchor, Alioune Abdoulaye Sylla a fait savoir hier que +la personne qui est derrière la tuerie de Boffa- Bayotte a été identifiée, arrêtée et envoyée en prison+".

Le lieutenant-colonel, Issa Diack a ajouté dans La Tribune : "La Gendarmerie dispose des preuves tangibles et avérées qui aideront à asseoir la conviction du juge sur l’implication ou non d’un mouvement rebelle".

"Enquête sur la tuerie de Boffa. La vérité sort du maquis", titre Le Quotidien qui indique que "le procureur (de Ziguinchor) accuse le chef d’une faction du MFDC" (Mouvement des forces démocratiques de Casamance, rébellion).

Sur cette affaire, L’As titre de son côté : "La piste du MFDC se précise", en citant le procureur de Ziguinchor selon qui "la tuerie de Boffa Bayotte a été planifiée et exécutée par un lieutenant d’une faction".

Alioune Abdoulaye Sylla révèle dans l’Obs que : "l’attaque de Boffa a été planifiée et exécutée par une personne bien identifiée".

Revenant sur la sortie du procureur de procureur de Ziguinchor, Sud quotidien titre : "L’attaque a été exécutée par et sous les ordres de …"

"Enquête sur la tuerie de Boffa-Bayotte. Le MFDC dans la gueule du loup", titre Enquête qui souligne que "le procureur de Ziguinchor enfonce les personnes arrêtées".

"Le journaliste René Capain aurait-il planifié et exécuté l’attaque du 6 janvier qui a fait 14 tués et 7 blessés dans la forêt de Bayotte ?", s’interroge le journal.

Le journal écrit : "tout porte à le croire. Du moins, si l’on se fie à la déclaration, hier, du procureur de la République près du tribunal de grande instance de Ziguinchor".

"Tuerie de Boffa : René Capain Basséne et Ampoï Bodian. Des révélations accablantes", renchérit Libération.

Le journal informe par ailleurs que "quatre touristes de nationalité espagnole dont trois femmes ont été enlevés en début d’après-midi entre le village de Karong et Kataba 2 dans la commune Diouloulou (Bignona) par des hommes armés qui ont violé les femmes avant de les libérer".

"Casamance. Des touristes espagnoles braquées et violées", affiche à sa Une Vox Populi, précisant que l’attaque a eu lieu hier après-midi, entre le village de Karong et celui de Kataba 2, près de Diouloulou.

Le journal ajoute : "En provenance de Kafountine, le véhicule transportait 4 Espagnols dont trois femmes. Les assaillants ont emporté plus de 3 millions de francs CFFA, l’armée lance la traque".
ASB/PON
APS
Par Le Vendredi 26 Janvier 2018 à 11:50 | Lu 73 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région