Page

Ligue 1: l'Olympique de Marseille au fond du trou

Après une nouvelle défaite vendredi 24 avril sur sa pelouse (3-5 contre Lorient), l’OM a touché le fond. Leaders du championnat à la mi-saison, les Marseillais s’éloignent du podium et d’une qualification pour la Ligue des champions. Les problèmes semblent nombreux et les solutions, peu évidentes.


Les joueurs de l'OM, à l'image d'André-Pierre Gignac, ont la tête basse après une quatrième défaite consécutive en Ligue 1. REUTERS/Jean-Paul Pelissie
Les joueurs de l'OM, à l'image d'André-Pierre Gignac, ont la tête basse après une quatrième défaite consécutive en Ligue 1. REUTERS/Jean-Paul Pelissie
Face à Lorient au Stade Vélodrome, relégable avant cette 34ème journée de Ligue 1, l’Olympique de Marseille a vécu un cauchemar éveillé. Sur leur pelouse, les Marseillais pouvaient recoller aux basques de l’AS Monaco, principal concurrent pour décrocher en fin de saison le dernier strapontin pour la Ligue des champions. Quatre-vingt dix minutes et des brouettes plus tard, cet objectif paraît bien loin, la faute à une défense passoire et à une improbable quatrième défaite consécutive. Le moral au fond des chaussettes, les joueurs de Marcelo Bielsa sont au fond du trou depuis début 2015.

Y a-t-il un problème Bielsa ?

Avant la venue du PSG au Stade Vélodrome le 5 avril, on ne parlait que de lui. Marcelo Bielsa par ci, Marcelo Bielsa par là. « Bielsa no se va », criaient les supporteurs de l’OM. Mais quelques semaines plus tard, ce « Bielsa ne t’en va pas » tient-il toujours ? Ce cri d’amour ne semble pas partagé par l’ensemble de l’effectif du coach argentin. « Ils ne le diront jamais publiquement mais la vérité, c’est que beaucoup de joueurs veulent partir la saison prochaine si Bielsa reste », confie de manière anonyme un proche du club au journal L’Equipe. Marseille est en crise ? « Evidemment », répond l’intéressé après cette nouvelle déconvenue à domicile face à la Lorient.

Une méthode remise en question

Longtemps, la méthode Bielsa a séduit les supporteurs marseillais mais aussi tous les amateurs de football. Avec huit victoires consécutives en début de saison, des orgies offensives et un jeu spectaculaire, l’Argentin donnait l’impression de révolutionner une Ligue 1 jugée parfois trop frileuse. Le pressing constant de ses joueurs plaisait à tous les observateurs et les résultats suivaient, avec, en prime, un titre honorifique de champion d’automne. Mais l’état de grâce du 6e de la saison dernière est désormais terminé, comme l’illustre ce cinquième match de suite sans succès au Vélodrome.
Une fois de plus, la défense marseillaise a été mise à mal, face, pourtant, à une attaque bretonne guère reluisante, avec seulement trois buts marqués lors de ses sept derniers matchs. Le « tout pour l’attaque » laisse donc la charnière Nkoulou – Morel seule face à ses limites et sa fébrilité. Et cela n'est pas compatible avec le rêve d'une qualification européenne...

« Quand on prend cinq buts à domicile, c’est qu’il y a quelque chose qui ne va pas, reconnaissait André Ayew au micro de BeIN Sports à la fin du match. On a beau parler, ça ne vient pas. Il faut redoubler d’efforts, arrêter de se prendre pour d’autres et jouer au ballon ». Sans langue de bois, l'international ghanéen laisse même planer des doutes sur la disposition tactique imposée par son coach. « [La tactique ?] Il faut demander au coach. Il y a beaucoup de choses à voir. Tout le monde doit se remettre en question. Et surtout se poser les bonnes questions ».

Les cadres ont-ils la tête ailleurs ?
De nombreux joueurs paraissent fatigués avec l’exigeant système mis en place par Marcelo Bielsa. Florian Thauvin, si vif en début de saison, enchaîne les prestations fades, transparent comme André-Pierre Gignac, impressionnant durant de longs mois avant de lâcher prise depuis que les espoirs d’un titre national ne s’envolent suite à la défaite contre le PSG. Une certaine décompression et démotivation semblent toucher les habituels titulaires marseillais, sans oublier les remplaçants, peu utilisés depuis l’été dernier, la faute à un entraîneur décidé à gagner, voire à mourir, avec ses idées. En fin de contrat, Gignac a déjà la tête ailleurs. André Ayew, buteur contre Lorient, quittera lui-aussi la Cannebière pour un club qualifié pour la Ligue des champions. Pas sûr qu’il y retrouvera l’OM la saison prochaine.
RFi.fr
Par Le Samedi 25 Avril 2015 à 23:01 | Lu 60 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES