Page

Macky souhaite un bon anniversaire à Wade : Le coup de fil du dialogue

A l’occasion de ses 90 ans, le Président Wade a reçu un cadeau spécial. Son successeur Macky Sall l’a appelé pour lui souhaiter bon anniversaire. Que vaut ce coup de fil dans un contexte de dialogue national ?


Rfm a révélé hier que le chef de l’Etat a appelé son prédécesseur Abdoulaye Wade pour lui souhaiter joyeux anniversaire à l’occasion de ses 90 ans. C’est un vœu qui n’est pas banal puisqu’il intervient au lendemain de l’ouverture du dialogue national auquel le Parti démocratique sénégalais a participé. Que vaut ce souvenir brusque de Macky Sall à celui qui était son «père» politique ? Il y a comme un air de dégel sur la ligne. Et ce, depuis que le président de la République a déclaré avoir été «ému» lorsqu’il est passé devant le domicile de Me Wade. C’était lors de la présentation de condoléances chez Oumou Salamata Tall. Y a-t-il un vent de liberté qui devrait souffler pour Karim Wade ? De toute façon, Wade ne peut avoir meilleur compliment qu’une grâce de son fils qui est condamné à 6 ans de prison ferme pour enrichissement illicite. Les interventions de certains orateurs samedi, au palais, ont-elles touché Macky Sall. A-t-il saisi cette occasion pour faire un pas vers l’ancien Président et bien sûr le fils ? «Un président doit avoir le culte du pardon. Monsieur le président, on vous assure que vous êtes le roi des arènes, vous êtes le plus puissant. Le procès de Karim est fini. Donc, je vous demande de le gracier. Ceux qui vous disent que quand il sortira, il va vous créer des problèmes se trompent. Karim est un Sénégalais comme les autres centaines de Sénégalais que vous avez graciés. Il (Karim) est un fils unique d’un couple de vieillards, sa femme est décédée et n’a que des gamins comme enfants. Je vous demande de le gracier», avait imploré Me El hadj Diouf. «Mieux vaut tard que jamais. Vous pouvez nous aider. Nous demandons la libération de notre candidat Karim Meïssa Wade et d’autres membres de notre parti. Dans une démocratie apaisée, il est important que nos détenus soient libérés», a ajouté le coordonnateur du Pds Oumar Sarr qui estime que c’est une nécessité pour une démocratie apaisée.

Jusqu’où iront les petits mots entre Macky et Wade qui avaient déjà renoué le fil du dialogue avant le coup de fil, par correspondance pour la participation au dialogue ?

hamath@lequotidien.sn
LeQuotidien
Par Le Mardi 31 Mai 2016 à 13:45 | Lu 82 fois

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES