Page

Mariage homosexuel : Pris sur le fait, les 11 prévenus finalement libérés par le procureur

Les onze personnes arrêtées à Kaolack lors de la célébration d’un mariage homosexuel dans la nuit du 24 décembre dernier sont libres depuis ce matin. Le procureur n’aurait pas assez de charges contre ces derniers qui avaient été cueillis au Lycée Ibrahima Diouf de Kaolack, vers 3 heures du matin.


Une grande déception pour ces populations et manifestants qui réclamaient leur emprisonnement et le renforcement des peines encourues par les auteurs d’acte contre nature, punis par le Code pénal sénégalais.
Quid des personnes arrêtées? Il s’agit d’un délégué médical, d’un monteur de télévision, d’un professeur de math, d’un boucher, des élèves et étudiants, des tailleurs, entre autres, qui « devaient célébrer le premier mariage gay à Kaolack. Mais c’était sans compter avec la vigilance des policiers qui les filaient depuis plusieurs mois. Ce qui a fait capoter l’union gay entre A. K et D. D », renseignait le journal Sud quotidien.
« Pour mieux les avoir à l’œil, on a usé de la méthode d’infiltration. Et, un jeune a été préparé, à cet effet, pour intégrer le réseau », expliquait un policier toujours dans ledit journal.
La même source de préciser que, devant le refus des mis en cause de coopérer, les limiers ont procédé au retraçage des communications entre les membres du groupe, qui se faisaient par SMS, coup de fil et via Facebook, pour reconstituer les étapes des préparatifs du mariage.
Des charges qui ne seraient pas suffisantes selon le procureur qui a ordonné leur libération.
Suite à l’arrestation de ces 11 personnes sur la vingtaine présente à la cérémonie, la police a mis la main sur la bague et la robe nuptiale, un lot d’habits, des lubrifiants, des préservatifs, du « Thiouray », des ceintures de perle, etc.
Seneweb

Par Le Mardi 29 Décembre 2015 à 14:26 | Lu 86 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE