Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mbour : Des parties d’un bœuf déterrées dans un cimetière

L’indignation de la population du quartier Tefess de Mbour ne retombe pas. La police, qui a procédé à l’exhumation d’une tombe dans leur cimetière, y a découvert la tête d’une vache et ses pattes couvertes d’un linceul noir.


Quelle découverte ! Les personnes qui se sont rendues au cimetière Tefess de Mbour ce samedi sont tombées sur une scène incroyable après avoir découvert une tombe à l’entrée du site. Suite à l’exhumation de celle-ci, les sapeurs-pompiers ont trouvé la tête d’une vache et ses pattes mises dans un linceul noir. Mandjibou Lèye, Commissaire central de la police de Mbour, qui révèle qu’il a été saisi samedi par les habitants de Tefess, raconte : «Un pick-up de couleur blanche aurait été aperçu dans la nuit du mercredi 12 au jeudi 13 août, vers 3h du matin. Et lorsque le témoin qui est venu porter l’affaire à ma connaissance s’est approché du pick-up, ils ont démarré en trombe. Ils étaient deux à bord.» Pour en avoir le cœur net, le témoin a eu le réflexe de se rendre sur les lieux le lendemain pour voir ce qui s’est passé dans l’enceinte du cimetière. Grosse fut sa surprise. «C’est ainsi qu’il a découvert cette tombe entre guillemets. Et lorsqu’il m’en a fait part, j’ai informé le procureur de la République, le préfet du département, le Service d’hygiène, les sapeurs-pompiers et la division de la Police technique et scientifique qui est venue de Dakar spécialement pour faire le travail technique et scientifique. Nous avons ensuite procédé à l’exhumation de la contenance de la tombe en question et nous sommes tombés des nus, puisque c’est une tête de bœuf, les sabots avec, qui était drapés dans un morceau de tissu de couleur noire. Et le bœuf lui-même est de couleur noire», détaille le Commissaire central de Mbour. D’après lui, il s’agirait de pratiques relevant du charlatanisme ou de la magie. «Quoi qu’il en soit, nous avons procédé à l’incinération de la tête en question. Ce que je suggère et je vais le dire au maire et au préfet, c’est de renforcer l’éclairage du cimetière de Tefess. Et ça, c’est une priorité. D‘ailleurs, le responsable ou gardien des lieux m’a fait part de cette situation. Cela a certainement aidé ces délinquants à venir nuitamment pour enterrer cette tête dans l’enceinte du cimetière», poursuit commissaire Lèye.
Pour l’instant, la police ne compte pas lâcher l’affaire. Même si elle ne dispose pas de suffisamment d’indices pour identifier les auteurs de cet acte. «Tout ce que nous savons, c’est qu’ils étaient deux à bord d’un pick-up de couleur blanche. Le numéro d’immatriculation n’a pas été relevé par le témoin du fait de la pénombre. Ça se comprend, c’était vers 3 h du matin. Et voilà ce qui explique le fait que nous allons avoir des difficultés à pouvoir les identifier, mais tout est possible et l’enquête peut se poursuivre», rassure le commissaire.

SOURCEPAR ALIOUNE BADARA CISS-ABCISS@LEQUOTIDIEN.SN (CORRESPONDANT)
Par Le Lundi 17 Août 2020 à 11:16 | Lu 25 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région