Page

Momar Diongue dénude le Macky


Le journaliste politologue, Momar Diongue, est formel : le mortal kombat que se mènent actuellement certains responsables de l’Apr sur fond de déballages et d’injures traduit la mal gouvernance et les conflits d’intérêts au sommet de l’Etat. Pis, il montre que le slogan de « gouvernance sobre et vertueuse » tant vantée par le Macky est devenu pur pipo. Invité du jour de l’émission Objection de la radio Sud Fm hier, dimanche 15 décembre, Momar Diongue a annoncé par ailleurs que le clan de la première dame Marième Sall est comme celui de la Génération du concret du fils de l’ancien président de la République, Karim Wade, sous la gestion de son père Abdoulaye Wade. Pis, ce clan jouera un rôle déterminant dans l’atmosphère successorale qui règne au sommet de l’Etat actuellement.

Invité du jour de l’émission Objection de la radio Sud Fm hier, dimanche 15 décembre, le journaliste analyste politique Momar Diongue a posé un regard très critique sur le parti au pouvoir, l’Apr (Alliance pour la république) de Macky Sall.

Se prononçant en effet sur la gouvernance du régime en place, le journaliste politologue a indiqué que la guéguerre entre les responsables de l’Apr sur fond de déballages et d’injures a eu le mérite de mettre à nu la mal gouvernance et les conflits d’intérêts au sommet de ce même Etat qui avait promis de combattre ce fléau. «Les graves révélations de Yakham Mbaye sur les privilèges qu’aurait reçus Moustapha Cissé Lo et le mari d’un ministre, ainsi que le détournement de 600 millions de Moustapha Diakhaté de la part de Me Djibril War, sont la preuve que la patrie avant le parti ou la gouvernance sobre et vertueuse ne sont que des slogans creux», a-t-il martelé avant d’inviter dans la foulée les Sénégalais à se montrer conséquents vis-à-vis de ceux qui les dirigent. «Il faut que les Sénégalais en tirent les conséquences en sachant que la gouvernance sobre et vertueuse qu’on leur a vendue, ce n’est que du pipo. Il est temps que les Sénégalais se montrent conséquents vis-à-vis de ceux qui les dirigent et qu’ils sachent les sanctionner au moment opportun».

Poursuivant sa réflexion, le journaliste analyste politique a tenu à faire savoir qu’après la génération du concret du fils de l’ancien président de la République, Karim Wade sous la gestion de son papa, Abdoulaye Wade, le Sénégal est de nouveau sous l’emprise d’un clan qui se développe à la périphérie du pouvoir. Et le journaliste et analyste politique, de citer notamment le clan de la Première dame, Marième Sall.

Momar Diongue a en effet indiqué qu’il faisait partie des gens qui pensent que le clan de la Première dame fonctionne comme une sorte de génération du concret. Poursuivant son propos, Momar Diongue est même allé plus loin en affirmant que ce clan jouera un rôle déterminant dans cette atmosphère successorale qui règne au sommet de l’Etat.
SUNDONLINE.sn
Par Le Lundi 16 Décembre 2019 à 16:51 | Lu 85 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES