Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Mulhouse / L'imam Farid Abou Ammar: « La Nuit du Destin équivaut à 83 ans d’adoration »

Près d’un millier de fidèles musulmans ont convergé vendredi soir vers la mosquée As Salam à l’occasion de la 26ème nuit du ramadan, la nuit du Destin qui a vu la révélation du Coran, le livre des Musulmans.


imam Farid Abou Ammar, diplômé de l’université catholique de Paris, professeur à la grande mosquée de Strasbourg et président du Conseil des imams du CRCM Alsace.
imam Farid Abou Ammar, diplômé de l’université catholique de Paris, professeur à la grande mosquée de Strasbourg et président du Conseil des imams du CRCM Alsace.

Drapé dans son boubou blanc, l’imam Farid Abou Ammar nous reçoit dans son bureau de l’autre côté de la mosquée. Une pille de livres pêle-mêle donne un avant-goût du cours qu'il s'apprête à donner ce soir. « Il porte sur le thème de la famille, un extrait du chapitre Luqman : les conseils d’un père à son fils », explique le théologien. Un sermon en arabe et en français, destiné au millier de croyants et fidèles qui toute la nuit ont déambulé de tous les coins et recoins du quartier Fridolin. 

A la fois de lieu de culte et de lieu d’apprentissage de la langue arabe, la mosquée accueille les cinq prières quotidiennes et la prière du vendredi, et dispose de trois salles de prières. La plus grande, avec une capacité d’accueil de près de 1000 personnes, réservée aux hommes, et deux autres salles de 400 places pour les femmes.
Une nuit qui équivaut à 1000 mois, ou 83 ans d’adoration
22h 30, prière de « Icha », suivie d’une collecte au profit de l’association, puis d’un partage du repas à minuit, et de prières jusqu’à l’aube. « Cette nuit est meilleure que mille nuits », indique Younés, musulman converti depuis deux ans, attablé et dégustant un délicieux couscous à la viande, œuvre de Samouh Sadiaa, la responsable de l’organisation. « Nous avons cuisiné pour 600 personnes ce soir, on a également prévu des cadeaux et de petites surprises culinaires pour les enfants », confie-t-elle, en présence du président de l’association Anafi Daoui.



Les bénévoles de l'association As Salam à l'oeuvre
Les bénévoles de l'association As Salam à l'oeuvre
« C’est la nuit où le Coran a quitté le Trône pour arriver au ciel »
La nuit du Destin, c’est aussi la nuit du pardon, car « il faut savoir pardonner, être prêt à pardonner, pour prétendre au pardon du Seigneur », recommande l’imam Farid, spécialiste du rite malékite, diplômé de l’université catholique de Paris, professeur à la grande mosquée de Strasbourg et président du Conseil des imams du CRCM Alsace.
Cette soirée de prières et de recueillement a vu les mobilisations remarquables des jeunes : Khaled Rabbeh, acteur associatif, et Jahine Darrouf, une bénévole très active et très impliquée dans les activités de l’association. La nuit du Destin, c’est avant tout « nuit où le Coran a quitté le Trône pour arriver au ciel », a réitéré l'imam.
Momar Mbaye
Pour les Dernières Nouvelles d'Alsace

Renseignements et dons
As Salam Mulhouse
39, rue de la 4è DMM
Tél: 06 13 16 52 89
ou sur Facebook: Mosquée As Salam
Mulhouse
Par Le Dimanche 28 Août 2011 à 02:37 | Lu 2642 fois




1.Posté par Jamel le 28/08/2011 13:30 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Excellent !

RELIGION