Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Niger: sacrifice et partage à la fête de la Tabaski

Par RFI
Au Niger, la fête du mouton appelée la fête de la Tabaski se tient ce dimanche 6 novembre 2011. Ainsi en a décidé le Conseil islamique du pays. Malgré la crise alimentaire annoncée et le retour massif de Nigériens démunis qui fuient la crise libyenne, chacun a préparé la fête comme il pouvait. Une fête de sacrifice et de partage. Reportage à Agadez.


Fête de la Tabaski au Sénégal. L’Aïd el-Kebir est nommé ainsi dans les pays d'Afrique de l'ouest francophone mais aussi au Nigeria. Dorothy Voorhees
Fête de la Tabaski au Sénégal. L’Aïd el-Kebir est nommé ainsi dans les pays d'Afrique de l'ouest francophone mais aussi au Nigeria. Dorothy Voorhees
Premier acte de la journée, les fidèles se retrouvent sur la grande place du quartier pour une cérémonie de prière collective. A l’issue de celle-ci, après avoir serré quelques mains et donné quelques accolades, on revient à la maison pour effectuer le fameux sacrifice du mouton.

Dans le quartier, les voisins, les parents, les amis, se rendent visite en se demandant mutuellement pardon. Les plus jeunes préparent le méchoui et les femmes s’occupent du reste de la cuisine. Tout au long de la journée, on partage le repas et on distribue la viande, particulièrement en faveur des familles les plus démunies.

Dans les zones nomades aussi, on fait la fête. Là-bas, les vedettes sont les dromadaires. Ils s’invitent à la fête au rythme du tendé (une sorte de tam-tam touareg) sous les applaudissements et les youyous des femmes drapées dans leur plus belle tenue.

RFI.fr
Par Le Dimanche 6 Novembre 2011 à 20:54 | Lu 782 fois


RELIGION