Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Nigeria : deux lycéennes échappent à Boko Haram, elles racontent

Deux jeunes filles ont réussi à échapper à la secte qui a enlevé 200 lycéennes au Nigéria après l'attaque de leur école.


Nigeria : deux lycéennes échappent à Boko Haram, elles racontent
"Ils sont partis chercher les filles qui n'avaient pas de chaussure et qui ne portaient pas de voile, pendant qu'ils incendiaient l'école. Certaines d'entre nous ont été chargées dans des voitures mais celles qui ne pouvaient pas rentrer ont dû marcher", a raconté l'une des jeunes filles nigérianes qui a réussi à échapper à la secte Boko Haram après l'assaut de son école.

Et une autre de poursuivre le récit de leur fuite : "Une fois arrivées dans la brousse ils nous ont demandé de sortir des véhicules. Quand les autres filles sont sorties j'ai dit à une amie qu'il valait mieux être tuées que d'être emmenées dans un lieu inconnu. On a commencé à courir puis on a vu une maison éclairée où l'on s'est abritée. Le lendemain nous avons rencontré un bon samaritain qui nous a ramené chez nous".

"Solidarité internationale"

Ces jeunes filles ont réussi à échapper à la secte Boko Haram qui a enlevé 200 lycéennes après l'assaut de leur école la semaine dernière. Lundi, le chef de Boko Haram, Abubakar Shekau, a annoncé qu'il ferait de ces filles des "esclaves" et qu'il voulait les "vendre". Une annonce qui a suscité l'émotion et la solidarité internationales. Des experts américains et britanniques sont arrivés dans le pays pour participer aux recherches. La Chine a aussi proposé de partager les informations recueillies par ses services de renseignements et ses satellites.

Samedi, une équipe d'experts français spécialisés dans le renseignement "humain et technique" est aussi arrivée samedi au Nigeria pour participer aux recherches des 200 lycéennes enlevées, a indiqué l'Elysée. "La mission française d'experts, spécialistes du renseignement humain et technique, ainsi que de l'observation et de l'analyse d'images est arrivée au Nigeria aujourd'hui (samedi), a indiqué à l'AFP l'entourage de François Hollande. "Si besoin elle sera renforcée", a-t-on précisé de même source. Selon l'Elysée, "cette mobilisation d'experts français, pointus dans ces domaines, répond à la demande faite par le président du Nigeria, Goodluck Jonathan, lors de son échange téléphonique avec le président de la République le 7 mai". François Hollande avait alors assuré que la France allait renforcer son aide au Nigeria pour lutter contre les exactions de la secte islamiste. Il avait fait part de "sa volonté d'intensifier la coopération avec le Nigeria en matière de renseignement, en y associant les pays de la région, pour que ce groupe terroriste ne puisse plus mener de telles actions".

La secte Boko Haram avait attaqué un lycée de Chibok, dans le nord-est du Nigeria, et enlevé 276 adolescentes, dont 223 sont toujours captives, selon la police.

La solidarité internationale s'organise et Michelle Obama y consacre l'audition de la Maison Blanche :

Par Le Lundi 12 Mai 2014 à 10:04 | Lu 248 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES