Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Organisation du Pélerinage 2011 : Madické Niang menace d’activer le Procureur contre les mauvais voyagistes

Le ministre des Affaires étrangères a retranché 125 des 425 missionnaires qui accompagnaient les pèlerins à La Mecque, ramenant ainsi le nombre à 300. Ce qui va permettre d'économiser 300 millions de francs Cfa pour éponger l’endettement de 2 milliards contracté à La Mecque. Il prône aussi la tolérance-zéro contre les mauvais voyagistes.


Organisation du Pélerinage 2011 : Madické Niang menace d’activer le Procureur contre les mauvais voyagistes
Les inscriptions des candidats au pèlerinage à La Mecque édition 2011, ont démarré hier à l’Institut islamique de la Grande mosquée de Dakar. Les candidats de cette année ont afflué sur les lieux, pour effectuer leurs toutes premières formalités pour ce pèlerinage aux lieux saints de l’Islam dont le premier vol sera effectué le 14 octobre prochain.
Le ministre des Affaires étrangères qui est venu s’enquérir du déroulement des opérations a, lors de son point de presse, fait part de sa décision de ramener le nombre de missionnaires de 425 à 300 personnes. Ce qui va selon lui, permettre d'économiser quelques 300 millions de Francs Cfa. «Nous avons eu cette année des problèmes de budget parce que simplement le pèlerinage doit de l’argent. Parce que chaque année on a des débordements, le budget qui nous est alloué souvent ne couvre pas tout», explique-t-il. La dette est de deux milliards, dont une partie a été contractée selon lui, après la réservation de 6 000 chambres dont les 3000 ont été ensuite décommandées. Ce que les Saoudiens n’ont pas accepté. Ils ont finalement facturé la totalité des chambres.
Il menace d’activer le procureur contre les mauvais voyagistes
Ensuite, Me Madické Niang a tenu un langage musclé à l’endroit des mauvais voyagistes : «nous veillons à ce que tous ceux qui sont engagés dans le pèlerinage s’acquittent de leurs obligations dans le respect strict des règles qui ont été élaborées. Aucune forme de tolérance ne sera observée. Tous les privés qui auront failli à leurs devoirs seront mis sur une liste noire et nous n’hésiterons pas quand il y aura de véritables opérations d’escroquerie de saisir le ministre de la Justice pour qu’il saisisse le procureur de la République», prévient Me Madické Niang. Et sur un quota de 10 500 pèlerins au minimum, le voyage d’environ 6000 est organisé par les privés.
Le chef de la diplomatie sénégalaise a aussi déclaré la guerre aux pèlerins qui s’adonnent au commerce dans les lieux d’hébergement : «On a eu beaucoup de problèmes d’insalubrité dénoncés par les pèlerins. Certains par indiscipline utilisent les couloirs pour vendre à manger, pour cuisiner, cette fois nous ne l’accepterons pas», martèle-t-il. Aussi, le nombre de jours de pèlerinage sera porté de 25 à 27, soit 2 jours de plus. Et ce, en raison des plaintes de plusieurs pèlerins de n’avoir pas suffisamment de temps pour faire la totalité de ce qu’ils devaient faire à La Mecque.
Le ministre a aussi rassuré que «toutes les dispositions seront prises pour que cette année encore le pèlerinage puisse répondre aux attentes des pèlerins».

Le Populaire
Par Le Jeudi 18 Août 2011 à 19:43 | Lu 477 fois


RELIGION