Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Oustaz Alioune Sall démonte les théories du Professeur Sankaré sur le Prophète

L’un des prêcheurs les plus respectés au Sénégal, Oustaz Alioune Sall, a réagi aux allégations faites par le Professeur Omar Sankharé dans son livre « Le Coran et la culture grecque ».


Oustaz Alioune Sall démonte les théories du Professeur Sankaré sur le Prophète
« Je commencerai par là où il soutient que le Coran a bien souligné que le Prophète est illettré. Si être illettré c’est ne pas savoir lire et écrire, évidemment le Coran a bien souligné que le Prophète est illettré ».
Dans la Sourate n°7 Verset 157, le Coran dit : « ceux qui suivent le Messager, le prophète illettré qu’ils trouvent mentionné dans la Thora et l’Evangile. Il leur ordonne le convenable et leur défend le blâmable ». Donc, le Coran dit bien que le prophète Mouhamed est illettré. Dans le verset suivant c’est-à-dire le Verset 15, Allah répète : « Croyez en Dieu et croyez au Prophète qui est illettré ». Mieux, dans la Sourate « Jummah » qu’on récite à la grande prière du vendredi. Allah dit : « j’envoie le Messager auprès des gens illettrés et lui en fait partie ». Voilà trois faits qui prouvent que le Prophète Mouhamed (PSL) est bien illettré.
Pour mieux démontrer cela, Alioune Sall renvoie aux hadiths du Prophète Mouhamed, plus particulièrement à deux sources dignes de confiance : « Boukhaary » et « Mouslim ». Dans « Boukhaary » aux hadiths 18-14 et « Mouslim » aux Hadiths 10-80.
Le Prophète Mouhamed (PSL) affirme dans un hadith authentifié par Abdoulahi ibn Omar : « nous sommes un peuple qui est illettré ; nous ne savons ni lire, ni écrire, ni calculer ». Ceci c’est le Prophète qui l’a dit.
Oustaz Sall invoque également la Sourate qui parle des Araignées où Allah dit à son Prophète : « tu n’as jamais lu un livre, tu n’as jamais écrit un seul mot, ceux qui cherchent à installer le doute dans l’esprit des gens allaient dire que c’est toi qui as écrit le Coran ou dicté à des rédacteurs ». « Mouhamed (PSL) ne savait ni lire ni écrire, sinon on allait l’accuser d’avoir écrit ou fait écrire le Coran », précise Alioune Sall.

Source : L’As/SENEWEB
Par Le Mercredi 21 Mai 2014 à 13:53 | Lu 419 fois




1.Posté par Atypico le 22/05/2014 00:38 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Ces arguments vont convaincre les convaincus puisque tout ce qui est écrit dans le Coran transmis oralement par Dieu au Prophète est supposé au départ vrai par postulat. Mais si on se déplace du côté historique, anthropologique et que l'on se réfère aux savoirs de toute nature dont se servaient et que se transmettaient les cultures comme les nôtres, sans écritures, on ne peut retenir comme" impossible " qu'un homme de l'époque du prophète, bien que illettré, ait eu accès aux connaissances, par l'oral, des savoirs et sagesses grecques. Conclusion provisoire : la thèse, bien que discutable et probablement erronée, de monsieur Sankaré n'est pas démontée par ces arguments qui relèvent de la foi et non pas de "la raison critique", du prêcheur Oustase Allioune Sall. En demandant à "des hommes qui ne vivent pas du Coran" et qui se placent sur "un plan universitaire", logique, critique critique, philosophique, de discuter sa thèse, monsieur Sankaré savait qu'on ne peut pas soutenir une controverse et progresser dans le savoir, avec des hommes qui partent du caractère sacré, vrai, et indubitable de la lettre du texte coranique. Car la foi implique de fait le postulat "Dieu existe et Mohamed est son prophète, le Coran son message qui est LA Vérité".

Nouveau commentaire :

RELIGION