Page

Ouverture de la deuxième session de la Cour d'assises de Thiès: L'avocat général Mamecor Ndour plaide pour des réformes afin d'éviter les longues détentions


Ouverture de la deuxième session de la Cour d'assises de Thiès: L'avocat général Mamecor Ndour plaide pour des réformes afin d'éviter les longues détentions
ThiesVision.com - La deuxième session 2013 de la cour d’assises de Thiès est ouverte, ce lundi 20 janvier par son président Ahmed Fall. Occasion saisie par l’avocat général Mamecor Ndour pour plaider des réformes allant dans le sens d’éviter les longues détentions provisoires.
Selon Maître Ndour, la détention provisoire porte atteinte à la liberté d’aller et de venir, ce qui est contraire aux recommandations des droits de l’homme. Hormis les détournements de deniers publics d’un montant égal ou supérieur à un million de francs, le délit de blanchiment d’argent, ou d’atteinte à la sûreté de l’Etat, la détention provisoire pourrait être écourtée, notamment pour tous les délits relatifs à l’abus de confiance. Pour tous ces cas et pour d’autres, le procureur et le juge d’instruction pourraient statuer sur l’opportunité de placer ou non le prévenu en détention provisoire.
"Les longues détentions sont souvent le fait de la loi. Le délit de blanchiment de l’argent sale, de même que les crimes contre la sûreté de l’Etat sont contenus dans notre loi de procédure et la détention devient obligatoire", a listé l’avocat général qui s’est auparavant félicité de l’édification du palais de justice de Thiès, qui a enregistré sa première audience ce lundi 20 janvier 2014.
ThiesVision.com

Ecouter les explications de Mamecor Ndour

Ouverture de la deuxième session de la Cour d'assises de Thiès: L'avocat général Mamecor Ndour plaide pour des réformes afin d'éviter les longues détentions
mamecor_ndour_1.mp3 mamecor ndour 1.mp3  (14.59 Mo)

Par Le Lundi 20 Janvier 2014 à 18:27 | Lu 7246 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE