Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

PEAGE Aibd-Mbour-Thiès: 15 bergers interpellés, une fourrière municipale prévue à Pout

Quinze bergers interpellés pour divagation de bétails sur l'autoroute. L’information a été livrée hier lors d’une rencontre à Pout entre les représentants d’Agéroute, d’Eiffage concessionnaire de l’autoroute à péage, les autorités administratives, les représentants des éleveurs et les chefs de villages représentants les habitants de Soune wolof, Thiambokh et autres localités traversées par l’autoroute à péage Aibd-Mbour-Thiès, direction Sindia.


La rencontre avait pour objet de «les sensibiliser sur les dangers liés à la divagation des animaux sur l’autoroute. C’était l’occasion pour leur montrer les ouvrages qu’on a faits, uniquement pour le passage du bétail, pour le passage des éleveurs, de telle sorte que les gens n’auront pas besoin de traverser l’autoroute en se mettant en danger et en mettant en danger les usagers de l’autoroute», a confié Mouhamadou Moustapha Dème, chef du projet de l’autoroute Aibd-Mbour-Thiès.

Il précise que c’est à cause de la vandalisation des grillages par des bergers, qu’il y a eu divagations de bétails sur l’autoroute occasionnant des accidents mortels. Pour Aibd-Mbour-Thiès, les mêmes mesures que celles prévues pour l’autoroute Dakar-Diamniadio-Aibd vont s’appliquer, insiste Moustapha Dème.

800 m de grillages installés pour remplacer les parties vandalisées

Makhtar Mbengue, sous-préfet de Keur Moussa, a annoncé, en plus des sanctions prévues, la mise en place à Pout d’une grande fourrière pour accueillir les animaux pris en divagation sur l’autoroute. «Eiffage va collaborer avec les municipalités pour qu’on ait une grande fourrière municipale ici, et qu’à chaque fois qu’on prendra des animaux en divagation, qu’on les mette là-bas. Ça permettra à la mairie d’avoir des recettes et d’éviter le transport des bêtes vers Diamniadio», justifie-t-il.

Après l'interpellation de 15 bergers avec leurs troupeaux sur l'autoroute, il a été proposé d'arrêter à 15 ans l’âge légal minimum pour conduire un troupeau. Les différentes mesures et propositions retenues seront soumises à une évaluation par les différents acteurs, prochainement.

avec Seneweb
Par Le Vendredi 1 Juin 2018 à 12:21 | Lu 65 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région