Page

PROFIL - Mariama Diallo, député Rewmi de Vélingara : Une vendeuse de légumes qui épice la sauce Bby

Mariama Diallo, 55 ans, a été à l’origine d’un coup de théâtre hier, en refusant de suivre son parti, Rewmi, qui n’a pu avoir un groupe parlementaire. La parité a fait d’elle la première femme député du département de Vélingara.


PROFIL - Mariama Diallo, député Rewmi de Vélingara : Une vendeuse de légumes qui épice la sauce Bby
Elle est et restera toujours Peulh «pur sang» et paysanne. Fière et naturelle, Mariama Diallo avait mis une parenthèse sur les bancs… de la politique. Elle n’a jamais, cependant, effacé un tableau noir ou tenu une craie blanche. Sa double signature sur la liste de Rewmi et de Benno bokk yaakaar serait-elle la conséquence de son analphabétisme. Illettrisme. Celle qui a ruiné les espoirs de Rewmi qui comptait sur son quota pour répliquer à Macky Sall à l’Assemblée nationale est entrée dans l’histoire. Celle qui a permis à la majorité de pouvoir encore tutoyer ses ex-alliés, nouveaux opposants, imprime son nom dans cette douzième Législature. 55 ans à l’état civil, la première femme député de Vélingara abhorre le mensonge, sauf que l’on ne peut dire qu’elle s’est trompée sur les deux signatures. La démagogie- sauf si son «je suis à Benno bokk yaakaar, mais je reste à Rewmi»- en est une. Le reniement- sauf encore si elle a quitté, sans l’avouer, Idrissa Seck et Cie. L’encore responsable de Rewmi à Vélingara a eu du mal en 2007 à ramener la native de la nouvelle commune de Kounkané dans le terrain politique. Mohamed Nourou Baldé a témoigne : «Mariama Diallo a milité au Parti socialiste, à l’Alliance des forces de progrès et au Parti démocratique sénégalais. Elle a démissionné de toutes ces formations politiques, déçues par des pratiques de mensonge et de reniement qui ont cours dans ceux-ci. Elle est restée plusieurs années sans militer avant que je ne parvienne à la convaincre de reprendre la politique.»

La parité l’a «élue»
On aurait dit que l’enfant de Kounkané brille par le seul fait de son étoile politique. La parité lui aura porté chance aux élections législatives de 2012, à l’issue desquelles la militante de Rewmi, coachée par Mohamed Nourou Baldé est passée député. Il raconte : «Pour la confection des listes candidates de la coalition Bby, une place de titulaire revenait à notre formation. La loi sur la parité nous imposait de choisir une femme, l’Apr ayant déjà porté son choix sur le marabout Amadou Tidiane Talla. Les premières responsables du parti avaient pour la plupart quitté la formation pour le Pds et l’Apr, c’est ainsi que son choix s’est imposé à nous.»

Vendeuse de légumes à Kounkané
Cette vendeuse de légumes au marché de Kounkané ne peut se tromper sur une séance de marchandage politique. Elle saura épicer la soupe que le groupe Benno bokk yaakaar entend cuisiner contre Rewmi. On dit d’elle une femme «prospère». Beyti Bâ, son ancien camarade de parti dit : «Elle mettait souvent la main à la poche pour soutenir M. Baldé dans ses activités de mobilisation. Même étant une militante discrète, sans base connue, son choix s’imposait à tous pour continuer à bénéficier de ses appuis financiers.» Mère de 3 enfants dont 2 filles et 1 garçon, Mariama Diallo aurait confié à des proches que pour rien au monde elle trahirait son parti, «quitte à perdre des militants et des privilèges». Ce coup donné à Rewmi hier vendredi à l’Assemblée nationale serait une confirmation de sa déclaration de «fidélité» à Bby au lendemain de la sortie du Parti de Idrissa Seck de la coalition présidentielle. Elle justifiait son acte par le fait que Idrissa Seck et Cie ne l’avaient pas informée d’une telle décision. Et qu’en sera-t-il de la fidélité à son parti ?
akamara@lequotidien.sn
Le Quotidien
Par Le Dimanche 13 Octobre 2013 à 17:40 | Lu 516 fois



Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région