Page

PROTOCOLE - Macky Sall et son Pm Mimi à Touba, le président de l’Assemblée hors du pays : Ces failles qui exposent la Républiqu


PROTOCOLE - Macky Sall et son Pm Mimi à Touba, le président de l’Assemblée hors du pays : Ces failles qui exposent la Républiqu
Le président de la République, Macky Sall et son Premier ministre Aminata Touré ont séjourné à Touba alors que la deuxième personnalité de l’Etat, le président de l’Assemblée nationale, Moustapha Niasse, est hors du pays pour des raisons médicales. Une situation jadis déplorée sous le règne de Abdoulaye Wade et qui est encore à corriger, du fait qu’elle expose l’Etat.
C’est une pratique que l’opposition d’alors et actuel pouvoir avait décrié de vive voix sous le magistère de Abdoulaye Wade. Mais, la rupture tant clamée n’a toujours pas réussi à éradiquer ce fait qui, du reste, est un danger pour la République. En effet, avant-hier jeudi, la République est déserte. Toutes les autorités qui incarnent l’Etat étaient hors de Dakar, la capitale administrative où est centralisé l’ensemble des symboles de l’Etat : le palais de la République, l’Assem­blée nationale, le building administratif. L’on se rappelle la polémique qu’avait suscitée le dé­placement à Ziguinchor du Pré­sident Abdoulaye Wade, de son Premier ministre, du président de l’Assemblée nationale et de celui du Sénat pour les besoins de la signature des accords de paix avec le maquis. En plus du danger qu’encourait la République avec le risque que ces autorités soient la cible d’une attaque, cela serait préjudiciable à la coordination des actions de l’Etat.
Aujourd’hui le même scénario s’est reproduit. Le président de la République, Macky Sall, et son Premier ministre, Aminata Touré, se sont rendus ensemble - ce qui expose l’Etat - jeudi après-midi à Touba au moment où la deuxième personnalité de l’Etat, Moustapha Niasse, est absente du territoire national pour des raisons sanitaires. Une situation pas recommandée par les règles protocolaires de gestion étatique. Qu’allaient-ils (Macky Sall et Mimi Touré) faire si un incident majeur survenait à Dakar ? Qu’adviendrait-il si le cortège présidentiel faisait l’objet d’un accident ? Autant de questions qui taraudent les esprits. Les règles protocolaires commandent à ce qu’une des personnalités de l’Etat – le Pm ou le président de l’Assemblée nationale - assure l’intérim en cas d’absence du chef de l’Etat. Ce, afin de parer à toute éventualité.

tndiaye@lequotidien.sn
LEQUOTIDIEN
Par Le Samedi 21 Décembre 2013 à 12:53 | Lu 66 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES