Page

Panel sur le parrainage à Thiès : Il y a «Un travail à faire au niveau de la stabilisation du fichier électoral»

ThiesVision.com - Co-animateurs d'un panel sur le parrainage citoyen, Waldiodio Ndiaye, spécialiste des questions électorales et Ndiaga Sylla, expert électoral, ont passé en revue les forces et limites de la nouvelle loi sur le parrainage en vue de la présidentielle de 2019. C'était au cours d'un panel organisé par le mouvement Appel de la république, ce dimanche à Thiès.


«Nous sommes en train de vivre un pré-contentieux électoral», Et il y a «Un travail à faire au niveau de la stabilisation du fichier électoral», préconise Waldiodio Ndiaye selon qui, «Si la loi est appliquée, on risque d’arriver à 5 partis politiques». Or, «La loi sur le parrainage, ça va rationaliser les candidats, mais pas les partis politiques», dit-il.

A l'origine de la loi très controversée, Ndiaga Sylla rappelle pour sa part, qu’«Entre 2000 et 2018, on a enregistré 260 partis politiques». «Il fallait, dit-il, dans le cadre de la crédibilité et la recevabilité des candidatures, envisager une solution, que le récépissé de parti politique ne serve plus à une licence pour des élections».
«Le parrainage, rappelé Ndiaga Sylla, est une réforme non consensuelle».

CE dernier estime toutefois que «La période de collecte de signatures est relativement courte». Ce qui risque de ne pas impacter sur
Une position que partage Waldiodio Ndiaye, spécialiste des questions électorales et co-animateur du panel auquel ont pris part la société civile, des partis politiques du pouvoir comme de l'opposition.
ThiesVision
Par Le Mardi 15 Mai 2018 à 11:11 | Lu 34 fois


ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région