Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Pédophilie à Mbour : Un prof d’Eps visé par une centaine de plaintes

Professeur d’Eps, C. Sall, est tombé hier après avoir violé un élève de 15 ans. Déféré après avoir été arrêté par la brigade de gendarmerie de Mbour suite à une plainte déposée par les parents du jeune garçon, il fait face à une pluie de plaintes, car plusieurs de ses présumées victimes ont décidé d’ester en justice. Au total, plus d’une centaine d’enfants, qui auraient été abusés, ont saisi la gendarmerie pour raconter leur mésaventure.


C’était un homme qui attirait les regards sur son comportement «exemplaire». C. Sall est dépeint par les habitants du quartier Médine de Mbour où il habite comme un homme pieux, gentil et très attentionné à l’endroit des enfants. Il leur achetait très souvent des cadeaux quand l’occasion se présentait pour mieux être en bons termes avec eux. Mais derrière cette image du gendre idéal se cache un homme dont le jeu favori est de commettre des abus sexuels sur des garçons âgés de 8 à 15 ans. La plupart de ses présumées victimes sont soit des garçons qui habitent son quartier ou ses élèves. Il a su créer des liens forts avec des proies à sa portée.
Ce professeur d’Eps aurait abusé d’au moins une centaine d’enfants dans son quartier à Médine durant plusieurs années. Selon nos sources, les agissements de C. Sall ont été découverts il y a deux ans de cela, mais aucune action n’avait été entreprise. A cause de son apparence, certains avaient du mal à porter l’accusation. Pensant qu’il pouvait continuer à assouvir ses besoins impunément, le professeur d’Eps n’a pas cessé d’exercer sa sale besogne sur ces innocents, restés trop longtemps silencieux.
Cette-fois, il a porté son dévolu sur l’un de ses élèves âgé de 15 ans qui habite un quartier très proche de Médine. Le garçon, fils d’une grande personnalité du coin, est tombé dans les filets de son professeur d’Eps. D’ailleurs, certains messages trouvés sur son téléphone montrent à suffisance sa manière de procéder. Après avoir assouvi ses désirs sur le jeune garçon, celui-ci a eu des douleurs atroces durant des jours. Il est tombé malade suite cet abus. Très attentifs au comportement de leur fils, les parents lui ont soumis à un interrogatoire très serré pour savoir l’origine de son état. L‘enfant a raconté sa mésaventure à ses parents, qui se sont rendus ensuite à la brigade de la gendarmerie de Mbour pour por­ter l’affaire contre le présumé pédophile. Les pandores n’ont pas traîné pour aller cueillir le professeur d’Eps suspecté d’être le violeur.
La nouvelle de l’arrestation de C. Sall s’est répandue comme une traînée de poudre à Médine mais également au niveau du milieu éducatif. Cet acte a brisé le silence qui a entouré ses agissements pendant des années. Depuis ce jour, c’est le ballet incessant des autres présumées victimes qui continuent à se manifester à la gendarmerie pour déposer une plainte contre leur professeur. Certaines partagent avec lui le quartier alors que les autres sont ses élèves. Selon notre source, «C. Sall n’est pas à son coup d’essai car il avait abusé d’un garçon et l’avait d’ailleurs blessé mais pour que l’affaire ne s’ébruite pas, le problème avait été réglé à l’amiable entre les deux familles. C’était il y a deux ans». A en croire certains habitants de ce quartier, la première femme de C. Sall avait divorcé d’avec lui «parce qu’elle connaissait les pratiques de son mari et elle l’avait supplié à plusieurs fois de changer de comportement. Mais finalement il s’est remarié et a baptisé il y a de cela quatre mois». En fin decompte il a été rattrapé par la patrouille après des années d’impunité. Pourtant, les gendarmes ont dû faire face à des pressions de la famille du présumé pédophile, qui a multiplié les conciliabules pour essayer d’étouffer l’affaire. Mais, le père de la présumée victime, dont la position sur les affaires de viol, de pédophilie entre autres ne souffre d’aucune ambiguïté, est resté intransigeant pour vider l’affaire devant les tribunaux.
Ce matin, il devrait probablement faire face à un juge d’instruction pour des faits présumés de viol et pédophilie.

SOURCEPAR ALIOUNE BADARA CISS (CORRESPONDANT) - ABCISS@LEQUOTIDIEN.SN
Par Le Lundi 14 Septembre 2020 à 13:18 | Lu 27 fois


ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES