Page

Piqûre de Rappel. Arrivée de Kadhafi à Paris - Nicolas Sarkozy: "Je suis très Heureux de vous Recevoir à Paris"

Que s'est-il passé entre 2007 et 2011, pour que celui qu'on présentait au monde entier comme de nouveau "fréquentable" devienne l'ennemi public numéro 1? Où sont passés les supposés contrats d'armement à hauteur de plusieurs milliards de dollars que Kadhafi avait fait miroiter au président français Nicolas Sarkozy?


"Nous promettons de favoriser les pays qui nous ont aidés, notamment à travers le développement de la Libye. Nous les traiterons en fonction du soutien qu'ils nous ont apporté", assurait le chef du CNT libyen, le Conseil National de Transition. Une chose est sûre: la France n'humilie pas ses hôtes, surtout lorsque ces derniers ont du pétrole. Avant c'est Kadhafi lui-même qui avait droit aux honneurs de la République, aujourd'hui, le CNT. Et comme dit le Canard Enchaîné cette semaine, "on n'a pas le pétrole, mais on a la Libye". Ou mieux, on a l’alibi, car ceux qui depuis longtemps ont cherché à se payer la tête du leader libyen, sont convaincus que "le plein de super est un plat qui se mange froid."
Thiesvision.com

Qu'en pense Rama Yade, la secrétaire d'Etat d'alors?

Par Le Vendredi 2 Septembre 2011 à 18:30 | Lu 942 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE