Page
Accueil
Envoyer à un ami
Version imprimable
Augmenter la taille du texte
Diminuer la taille du texte
Partager

Polémique en Nouvelle-Zélande : Marie et son test de grossesse

Par Renée Greusard - Cette image est-elle l'œuvre de féministes ? De celles qui chantent parfois en manif « ah si Marie avait connu l'avortement, nous n'aurions pas tous ces emmerdements » ?


Polémique en Nouvelle-Zélande : Marie et son test de grossesse
Réponse : non. C'est la campagne d'une église d'Aukland, dite progressiste ou provocante d'un article à l'autre.

Le vicaire de St. Matthew-in-the-City, Glynn Cardy, a expliqué avoir voulu changer de ton, sortir des messages un peu mièvres et convenus sur Noël pour évoquer l'« histoire vraie », d'une femme pauvre, non mariée qui se découvre enceinte.

« L'idée est de faire réfléchir à Noël et, par conséquent, d'avoir de la compassion pour les gens qui sont dans une telle situation. »

« Difficile de faire aussi bien que Dieu »

L'idée n'a pas plu à tout le monde. Certains ont vu dans cette image un manque de respect pour la religion et ont trouvé son « affichage devant une église bizarre ».


Marie se décrouvre enceinte, campagne d'une église d'Auckland (St. Matthew-in-the-city)
Marie se décrouvre enceinte, campagne d'une église d'Auckland (St. Matthew-in-the-city)
En 2009, la même église avait déjà fait débattre avec une image de Jospeh et Marie dans un lit. Le slogan « Poor Joseph. God was a hard act to follow » (Pauvre Joseph. Difficile de faire aussi bien que Dieu) sous-entendait que Joseph ne pouvait concurrencer Dieu.
Source: Rue89.com
Par Le Vendredi 16 Décembre 2011 à 13:53 | Lu 1020 fois


RELIGION