Page

Pressions sur le procureur de Matam : Sidiki Kaba dégage en touche


Pressions sur le procureur de Matam : Sidiki Kaba dégage en touche
L'affaire des coups de feu de Matam, avec la position courageuse affichée par le procureur de Matam, continue d'occuper le devant de la scène. Et même si d'aucuns ont vu, dans l'intransigeance du maître des poursuites et ses accusations à propos de pressions venant de sa hiérarchie, une ''manœuvre'' pour se faire affecter à Dakar ou à Saint-Louis, il n'en demeure pas moins que la posture du magistrat a marqué les esprits. En tout cas, le ministre de la Justice, Sidiki Kaba, a déclaré mardi n'avoir exercé aucune pression sur le procureur près le tribunal régional de Matam, Cheikh Diakhoumpa.

"Lorsqu’on parle de hiérarchie dans le secteur judiciaire, le garde des Sceaux n’a rien à voir avec cela. Je n’ai pas de contact avec le procureur. Je n'ai pas été saisi des pressions dont la presse fait état", a clarifié M. Kaba, s'adressant à des journalistes en marge de la cérémonie de signature d’un accord de coopération liant l’État du Sénégal à l’Union européenne.

Il a ajouté attendre le rapport du procureur général sur cette affaire.
le ministre de la Justice s'est égalment prononcé sur la convocation du député Farba Ngom par le procureur de Matam. ''Nul n’est au-dessus des lois, et chaque citoyen, s’il est convoqué devant la justice, est obligé d’obtempérer sous peine de sanction. L'immunité parlementaire ne veut pas dire impunité’’, a-t-il affirmé.
EnQuête Quotidien
Par Le Mercredi 12 Mars 2014 à 11:06 | Lu 62 fois




1.Posté par Atypico le 12/03/2014 12:09 | Alerter
Utilisez le formulaire ci-dessous pour envoyer une alerte au responsable du site concernant ce commentaire :
Annuler
Quel courage ! La marque des hommes politiques en général, des hommes politique sénégalais en partculier !

Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE