Page

Prison spéciale des Nations-Unies : Sébikotane sur le point d'accueillir des génocidaires Rwanda


Au moment où le Sénégal accueille deux anciens détenus de Guantanamo, le Sénégal est en train de terminer les finitions du quartier spécial de la prison de Sébikotane qui doit accueillir des détenus du Tribunal pénal international pour le Rwanda (Tpir). Une prison bâtie derrière les ruines de l'ancienne école normale supérieure de Sébikotane.
En effet, le lundi 22 novembre 2010, le Sénégal avait signé avec les Nations Unies un accord sur l’exécution des peines prononcées par le Tribunal pénal international pour le Rwanda (Tpir), basé à Arusha, en Tanzanie. Une juridiction chargée de rechercher et juger les principaux responsables du génocide Tutsi de 1994. Le Sénégal était représenté par le ministre de la Justice d’alors, Cheikh Tidiane Sy. Et les Nations-Unies par le greffier du Tribunal pénal international pour le Rwanda, le sénégalais Adama Dieng. Avec cet accord, le Sénégal était devenu le huitième pays à avoir accepté d’accueillir dans ses centres de détention des condamnés du Tpir, après le Mali, le Bénin, le Swaziland, l’Italie, la France, la Suède et le Rwanda.

La phase pratique de cet accord consistait à aménager les locaux au Camp pénal de Liberté 6 afin d’y accueillir les détenus des Nations-Unies. Mais finalement, le site de la Maison de correction de Sébikotane avait été choisi.

Un quartier spécial des Nations-Unies y a été bâti. Les travaux sont achevés. Les locaux ont même été inaugurés le mercredi 23 décembre 2015 par l'ancien Directeur de l’administration pénitentiaire et actuel Secrétaire général du ministère de la Justice, Cheikh Tidiane Diallo, représentant le ministre de la Justice, Me Sidiki Kaba. Il ne reste que les équipements pour que les transfert des détenus rwandais se fasse.
Seneweb
Par Le Vendredi 22 Avril 2016 à 12:36 | Lu 107 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE