Page

Projet de sabotage du verdict de Karim Wade : Bathie Séras rejoint l’écurie Rebeuss

La police a mis la main hier sur un célèbre lutteur de la banlieue, qui est soupçonné d’avoir, à l’instigation de certains responsables libéraux, entrepris de recruter des hommes de main pour semer du désordre dans la ville au cas où Karim Wade serait condamné à une peine assez lourde.


Projet de sabotage du verdict de Karim Wade : Bathie Séras rejoint l’écurie Rebeuss
En prévision du verdict du procès de Karim Wade qui sera prononcé le 23 mars prochain, des responsables libéraux auraient entamé une campagne de recrutement de nervis dans la banlieue de Dakar. Cela, conformément à ce que certains de ces responsables libéraux avaient annoncés ces derniers temps, lors de leurs nombreuses rencontres avec la presse. L’objectif de ces recrutements étant d’initier de nombreuses manifestations, même violentes dans plusieurs quartiers de Dakar et de son agglomération, au cas où le verdict du procès ne serait pas favorable à Karim Wade.

Informés de cette volonté de semer le trouble pour provoquer un sentiment d’insécurité dans le pays, les services de police ont procédé à l’arrestation de plusieurs personnes, parmi lesquelles le lutteur Bathie Seras, et la dame Aminata Nguirane, par ailleurs présidente de Horizons 2017, un mouvement de soutien à Karim Wade. Ces gens ont été placés hier en détention. Certains autres, qui avaient été interpellés dans le cadre de l’enquête, ont été relâchés peu après. C’est notamment le cas de l’un des responsables de l’Union des jeunesses travaillistes et libérales (Ujtl), Bass Mbacké, qui après avoir été entendu au commissariat de police des Parcelles assainies, en est ressorti libre après quelques heures.
Selon des informations recueillies de source policière, Bathie Seras et ses acolytes avaient reçu de l’argent pour recruter des nervis, notamment des jeunes désœuvrés de la banlieue, et même des charretiers. La police pense que cette affaire pourrait avoir des ramifications jusqu’à de très haut niveaux de la hiérarchie du Pds, parce que les personnes interpellées semblaient avoir beaucoup trop d’argent par rapport à leurs activités et leurs moyens. Bathie Séras et sa commanditaire seront déférés aujourd’hui devant le parquet, et il est probable qu’ils seront inculpés et incarcérés.

Les Apéristes prêts à toute éventualité
Lorsque l’information a commencé à circuler dans la banlieue, sur un éventuel plan de guerre des responsables libéraux pour perturber l’annonce du verdict de Karim Wade, les responsables du parti de Macky Sall, l’Alliance pour la République, ont commencé de leur côté à se mobiliser. Et en prélude à d’éventuels troubles, ils ont préféré prendre l’opinion à témoin, au cours d’un point de presse. Le député Seydina Fall dit Boughazeli, qui animait ce point de presse, a déclaré : «Les Libéraux promettent de créer des troubles à l’ordre public dans la banlieue. Nous leur ferons face. Et nous connaissons ceux qui sont derrières ces recrutements de nervis». L’élu de la majorité présidentielle a ajouté par ailleurs : «Le procès de Karim Wade, c’est une affaire de la justice. Et nous n’allons pas nous mêler du verdict qui sera rendu. Mais si Karim Wade devait être condamné, il purgera sa peine comme tous les autres détenus. Et nous interpellons le président de la République pour lui dire de prendre toutes ses responsabilités. Car il y va de son devoir de préserver aussi la sécurité des personnes et des biens»

Un caillou dans le jardin de Malick Gackou
Le point de presse des Apéristes a donné l’occasion au député Boughazeli de faire des commentaires ironiques sur l’expulsion de Malick Gackou, ainsi que sur la candidature annoncée de ce dernier à la prochaine présidentielle de 2017. Le député a ainsi déclaré, parlant de l’ex-numéro 2 de l’Alliance des forces de progrès : «Voilà un prétentieux qui ne peut pas remporter un bureau de vote, et à plus forte raison, un centre de vote ou même une municipalité, qui ose prétendre devenir président de la République ! C’est rigolo !» Estimant que Moustapha Niasse a bien fait de se séparer de ce personnage sans envergure, le député Seydina Fall a assuré qu’en cas de candidature éventuelle, Malick Gackou sera proprement laminé en banlieue.

latifmansaray@lequotidien.sn
LEQuotidien
Par Le Lundi 16 Mars 2015 à 13:30 | Lu 108 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE