Page

Renvoi sine die : Le juge bute sur l'immunité parlementaire de Barth

Le procès de Barthélémy Dias a été renvoyé à une date ultérieure. La question de l'immunité parlementaire du mis en cause a été à l'origine de ce renvoi.


En effet, le juge, qui a été confronté à cette question de droit, a suivi le parquet qui a requis le sursis à statuer jusqu'à ce que la levée de l'immunité parlementaire du député soit prononcée par l'Assemblée nationale. Le procès a ainsi été renvoyé sine die.
Auparavant, le maire de Mermoz-Sacré Coeur a été appelé à la barre avec 12 coprévenus que sont Seydina Oumar Manga, Malick Thiombane, Ahmed Gaye, Babacar Sy Doukouré, Babacar Séye, Samba Diouf alias Ndiol, Abdoulaye Diéne, Badara Gaye, Abib Dieng, Bocar Sy, Cheikh Diop et Cheikh Mbacké.
Le père de Ndiaga Diouf, la victime, qui s'est constitué partie civile, était également à la barre. Quant au journaliste Chérif Dia et le nommé Moustapha Gassama, ils ont été cités comme témoins. Le troisième témoin cité, l'ancien commissaire de Dieuppeul, Mbaye Sèye, est décédé le 23 janvier 2016.
Barth faisait face au juge ce matin
L'heure de vérité a sonné pour Barthélemy Dias. Il est présentement au palais de justice de Dakar pour répondre à la convocation du tribunal de grande instance de Dakar statuant en matière correctionnelle.

D'apparence serein, habillé d'un boubou blanc, le maire de Mermoz-sacré cœur est accompagné par le maire de Dakar, Khalifa Ababacar Sall, la députée Seynabou Wade, le chargé de la communication de Rewmi, Thierno Bocoum, le professeur Malick Ndiaye, l'ancien Premier adjoint au maire de Dakar, Cheikh Guèye et le maire de Grand Dakar, Jean Baptiste Diouf.
Ils ont pris place à la salle 3 du palais de justice Lat Dior, remplie de monde, attendant que le juge appelle le dossier de l'ancien patron des jeunesses socialistes. Des “karimistes” sont aussi venus lui manifester leur soutien.
SenewebNews
Par Le Jeudi 20 Octobre 2016 à 16:49 | Lu 104 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE