Page

Réplique à l’Ums : Le ministre de l’Intérieur contourne les vraies questions

C’est du tic au tac : Au lendemain du communiqué de l’Union des magistrats du Sénégal sur «l’immixtion inacceptable de l’Exécutif» dans le fonctionnement du pouvoir judiciaire, le ministère de l’Intérieur a répondu dans les mêmes formes pour apporter des précisions.


Réplique à l’Ums : Le ministre de l’Intérieur contourne les vraies questions
D’après le service de communication de la Place Washington, «le ministre de l’Intérieur, contrairement aux termes utilisés dans le communiqué de l’Ums, n’a fait aucune sortie depuis l’avènement des incidents de Touba».
En d’autres termes, il rappelle le principe de séparation des pouvoirs pour tenter de dégonfler la polémique qui entoure la libération des 19 personnes qui seraient impliquées dans les incendies des deux domiciles et de la boulangerie du député Moustapha Cissé Lô à Touba. «Au nom du principe de la séparation des pouvoirs consacré par la Constitution, il ne peut en aucune manière s’immiscer dans le fonctionnement de la Justice», soutiennent les services de Aboulaye Daouda Diallo.
Par ailleurs, le ministre de l’Intérieur rappelle, «en sa double qualité de ministre chargé de la sécurité intérieure et des cultes, il s’est rendu à Touba exclusivement, pour s’entretenir avec le Khalife général des mourides». Il faudra chercher les détails de la libération des pyromanes de Touba ailleurs. Même si leur troublante libération coïncide avec la visite du ministre de l’Intérieur dans la ville sainte. Alors qu’ils étaient encore entre les mains des policiers qui relèvent de son département. Autant de questions que le ministère de l’intérieur a occultées.
!leQuotidien
Par Le Jeudi 26 Juin 2014 à 19:40 | Lu 84 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE