Page

Reportage- Hypothèque sur l’avenir de l’hôpital de Ninéfécha : Peur pour le bijou de Viviane Wade


Reportage- Hypothèque sur l’avenir de l’hôpital de Ninéfécha : Peur pour le bijou de Viviane Wade
Par Benjamin Polle - Le Quotidien

Dix ans après son ouverture, l’établissement de santé financé par la Fondation de l’ex-Première dame Viviane Wade n’en finit pas d’étonner. Si les habitants locaux se réjouissent de bénéficier de telles infrastructures, des acteurs de la santé dans la région de Kédougou estiment qu’un investissement de cette taille dans un village aussi petit et éloigné n’a pas de sens. Ici et là, on s’inquiète de l’avenir et on demande à l’Etat d’autres investissements urgents, dans cette région frontalière prompte aux épidémies.
Le petit village de Ninéfécha au Sénégal oriental est historiquement peuplé de Bediks. C’est l’une des quatre ethnies minoritaires de la région de Kédougou, avec les Bassaris, les Dialounckés et les Coniguis, aux côtés des peuls et des mandingues majoritaires. C’est dans ce village de 470 âmes, qu’en novembre prochain, on fêtera les 10 ans de l’hôpital auquel le village a donné son nom : hôpital de Ninéfécha. L’établissement a encore fière allure relativement à l’offre de soins régionale. Il compte une maternité, un bloc de chirurgie, une salle de radiologie, un laboratoire de biologie et des bureaux de consultation qui seront prochainement accueillis dans une nouvelle aile en voie de finition. Un jardinet refait à neuf, des pelouses verdoyantes et un flamboyant fleuri complètent la carte postale.

SATISFACTION LOCALE
Lire la suite sur [LeQuotidien.sn
Par Le Dimanche 10 Juin 2012 à 15:29 | Lu 394 fois


ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE