Page

Rétrospective - Le Best of - Kadhafi Show: Quand le "Guide" libyen se jouait de l'Occident

TVM vous propose un extrait du portrait réalisé par RFI sur le "Guide" libyen Mouammar Kadhafi dont la mort jeudi dernier a mis fin à 42 ans de règne à la tête de la Libye. Retour sur le parcours très controversé d'un révolutionnaire aux multiples visages, un personnage énigmatique, une bête noire pour l'Occident et ses alliés.


Mouammar Kadhafi, le 1er septembre 2009 REUTERS/Zohra Bensemra/Files
Mouammar Kadhafi, le 1er septembre 2009 REUTERS/Zohra Bensemra/Files
Portrait: Mouammar Kadhafi, le Guide qui s'est perdu
Le 1er septembre 1969, un jeune capitaine de l’armée libyenne apparaît à la tête d’une junte militaire qui a renversé le vieux roi Idriss sans effusion de sang. Le monde découvre Mouammar Kadhafi, beau gosse, svelte, fringuant officier supérieur très vite promu colonel pour diriger ce vaste pays riche en ressources pétrolières et sous-peuplé. Très tôt, Kadhafi impose un style.
Le monde arabe qui trouvait en Nasser, le président égyptien, un père de la nation voyait en Kadhafi une relève assurée pour l’affirmation d’une identité arabe dans un monde agité et où la guerre avec l’Etat hébreu allait focaliser toutes les attentions. Le jeudi 20 octobre 2011, après huit mois d'insurrection et de guerre civile, Mouammar Kadhafi a finalement été tué près de Syrte, la fin d'un règne sans partage de près de 42 ans. Ce dirigeant hors norme a suscité, tour à tour, beaucoup d'admiration, d'irritation, puis de haine.

A la tête d’une révolution, il a su mobiliser des sympathies par un régime progressiste soutenant tous les mouvements de libération dans le monde et plus particulièrement en Afrique. Son évolution en politique fut méthodique et calculée avant que l’homme à qui tout réussissait ne verse dans une effrayante mégalomanie. Sa révolution au début des années 70 était dans l’air du temps. Décolonisation, guerres d’indépendance, la question palestinienne, étaient un fonds de commerce infaillible. Socialiste, il a vite eu de l’écho à ses appels du refus de l’ordre établi. Le bloc de l’Est, à l’époque, était un mur sur lequel le président libyen pouvait monter pour observer le monde. Cette posture était pour lui un moyen de menacer l’Occident. Presqu’une obsession.


Son pays est devenu la Jamahiriya arabe libyenne et socialiste et marque le profond changement que le leader libyen impose à son pays. Un mélange de genre entre « centralisme démocratique communiste » et pratique traditionnelle de commandement, le tout érigé en système de gouvernement. Mouammar Kadhafi n’est plus président mais plutôt « Guide de la révolution ». Et, l’air de rien, le pouvoir devient personnel. Il n’est plus exercé par les « masses » qui confient leur destin au Guide éclairé. Mais le culte de la personnalité, déjà présent, est noyé dans un flot de revendications identitaires et d’affirmation de soi dans un monde bipolaire.

Par Didier Samson / Roya Mohsen-Khah
RFI.fr

Lire la suite sur http://www.rfi.fr/afrique/20111020-mouammar-kadhafi-portait-40-ans-regne-libye-guide
Par Le Lundi 24 Octobre 2011 à 12:15 | Lu 1008 fois



Nouveau commentaire :

ENVIRONNEMENT | LA PRESSE DU JOUR | Journal de la Présidentielle. Par Binta Diallo (RFM-Archipo) | PORTRAIT | RECHERCHE | THIES - Actu Région