Page

SDE - Accès à l’eau dans les villes : Abdoul Baal affiche un taux de 98%

Après 20 ans de présence au Sénégal, la Sénégalaise des eaux (Sde) dresse un bilan satisfaisant malgré «quelques aspérités». Directeur général de la boîte, Abdoul Baal informe que 98% des populations dans les villes où la Sde est présente ont accès au liquide précieux.


Depuis le 23 avril 1996, la Sénégalaise des eaux (Sde) assure la production et la distribution de l‘eau dans les principales villes sénégalaises, soit près de quatre millions d’habitants servis. Après 20 ans de présence, son actuel directeur général, aux commandes depuis avril 2015, affiche un bilan satisfaisant. «Sur les 19 indicateurs, 18 ont été atteints, c’est-à-dire le rendement de ré­seau. C’est le fait de voir si toute l’eau qui était produite a fait l’objet de surfacturation. Les objectifs majeurs de la réforme ont été atteints au niveau de tous les acteurs, c’est-à-dire nous, Sde, la société de patrimoine et l’Etat avec le ministère de l’Hydrau­lique. 20 ans après, nous produisons deux fois plus d’eau que par le passé, nous avons trois fois plus de clients, la qualité de l’eau a été absolument améliorée, les abonnés sont relativement satisfaits et 98% des Sénégalais dans les villes que nous gérons ont accès à l’eau», disait Abdoul Baal hier à l’émission «Grand jury» de la Rfm.
Il faut dire que la réforme qui a mis en place la Sde se heurtait à un contexte difficile. En effet, il y avait un déficit important de 100 mille m3 par jour. Dakar et certaines villes n’avaient de l’eau qu’une partie de la journée et d’autres n’en avaient pas pendant 2 ou 3 jours. Par conséquent, l’objectif qui était assigné à la Sde était premièrement de résorber ce déficit de production pour couvrir la demande en eau des populations sénégalaises, viabiliser l’aspect financier, car l’Etat supportait beaucoup la Société nationale d’exploitation des eaux du Sé­né­gal (Sones), et d’améliorer le service à la clientèle pour satisfaire les réclamations. «Aujourd’hui, il n’y a plus de manque d’eau. Dans toutes les cités, il y a une présence de l’eau de manière continue», se réjouit M. Baal qui note «quel­ques aspérités» dans la distribution de l’eau dans les zones de Ouest-Foire, Nord-Foire, Par­celles Assainies, Golf Sud… «On s’occupe de 66 centres urbains au Sénégal et par ricochet, de 400 villages. C’est un standard international. Cela signifie que nous avons quasiment atteint les Objectifs du millénaire pour le développement en ce qui concerne l’accès à l’eau potable au niveau des centres urbains», ajoute-t-il.
Chiffre d’affaires
de 78 milliards
Par ailleurs, Abdoul Baal a levé un certain nombre d’équivoques sur l’actionnariat de la Sde. Et contrairement à ce que beaucoup de Sénégalais pensent, il renseigne que «Bouygues n’est pas directement l’actionnaire principal» de la société. Selon lui, 57% des actions au niveau de la Sde sont détenues par le groupe Eranov dont Bouygues est actionnaire. Le reste est composé de privés sénégalais qui en détiennent 33%, l’Etat du Sénégal disposant de 5%, tandis que les 5% restantes reviennent aux salariés de la Sde. Cette dernière qui, d’après son Dg, ne fait que «1 à 2 milliards de bénéfice», a un chiffre d’affaires qui tourne autour de 78 milliards de francs Cfa.
bgdiop@lequotidien.sn
Le Quotidien
Par Le Lundi 25 Avril 2016 à 19:54 | Lu 58 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES