Page

Salimata N., membre du réseau national des PVVIH : « Mon mari, qui m’a transmis le Sida, m’a demandé pardon avant sa mort »

Salimata N. habite dans une localité du département de Louga. Elle vit avec le VIH depuis plus de vingt ans, mais cela ne l’empêche pas de vaquer tranquillement à ses occupations.


Salimata N., membre du réseau national des PVVIH : « Mon mari, qui m’a transmis le Sida, m’a demandé pardon avant sa mort »
Mariée à un immigré qui vivait en Italie et qui est décédé en 1995, elle a chopé le virus en 1996. « Certes, je sais que mon mari m’a transmis le virus, mais je sais qu’il ne l’avait pas voulu. Avant sa mort, il m’a demandé pardon. C’est dur, mais c’était mon destin. Seulement, je suis très gênée par le regard des autres. Certains pensent que ceux qui vivent avec le virus ont forniqué. Ce qui n’est pas totalement vérifié. En tout cas, mon seul combat est la lutte contre la pandémie du Sida ».

PVVIH* : Personnes vivant avec le VIH


(Texte : L’observateur)/Seneweb
Par Le Mardi 15 Avril 2014 à 14:55 | Lu 68 fois



Nouveau commentaire :

ARCHIVES | IMMIGRATION | SANTE | JUSTICE