Page

Scandale dans l'athlétisme : l'AMA dénonce un dopage d'état en Russie

L'Agence mondiale antidopage (AMA) a publié un rapport accablant pour la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF). Des responsables hauts placés de la fédération sont soupçonnés d'avoir reçu de l'argent pour fermer les yeux sur des cas de dopage avérés. L'AMA recommande de suspendre la Russie de toute compétition.


Scandale dans l'athlétisme : l'AMA dénonce un dopage d'état en Russie
Le monde de l'athlétisme ébranlé par les révélations de l'Agence mondiale antidopage (AMA), lundi 9 novembre. Dans un rapport accablant, l'agence dénonce des scandales inimaginables.

L'AMA dénonce un dopage d'état en Russie. Pour son ex-patron, Dick Pound, "il n'est pas possible que le ministre des Sports russe n'ait pas été au courant. On a affaire à du dopage d'Etat". Face à ce constat, l'AMA, préconise notamment la suspension à vie de 5 athlètes russes, parmi lesquelles la championne olympique en titre du 800 mètres, Mariya Savinova.

La Russie pas la seule concernée

La Russie a immédiatement répliqué : le ministre russe des Sports affirme que l'AMA "n'a pas le pouvoir" de suspendre la Russie des compétitions internationales.

Lors de ces révélations, Dick Pound a notamment affirmé que ce scandale de corruption et de dopage pourrait entraîner l'absence d'athlètes russes aux J.O de Rio, en 2016. Mais selon lui, la Russie n'est pas le seul pays concerné."Ce n'est que la pointe de l'iceberg; la Russie et l'athlétisme ne sont pas les seuls à avoir un problème avec le dopage".

Interpol chargé de l'enquête mondiale

Le rapport dévoile également des faits de corruption, pour couvrir ce dopage de masse. Des responsables de la Fédération internationale d'athlétisme ont réclamé de l'argent à des sportifs, notamment à un champion olympique turc, en échange de leur silence sur le fait qu'ils avaient échoué à des tests anti-dopage. Les pots-de-vin reçus pourraient atteindre le million d'euros. Interpol a annoncé coordonner l'enquête mondiale.

Tout est parti de reportages diffusés par la télévision allemande fin 2014 puis en août 2015. Dans ces sujets, d'anciens athlètes russes y témoignaient sur leurs pratiques de dopage et la façon dont ils avaient été couverts par leur fédération. Rapidement, l'Agence mondiale antidopage (AMA) a mis en place une commission d'enquête indépendante pour faire la lumière sur ces graves accusations.

Lamine Diack déjà mis en examen avec deux autres personnes

La justice française, qui enquête elle aussi sur le dossier, a déjà mis en examen trois personnes dans cette affaire, dont Lamine Diack, 82 ans, président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF) jusqu'en août dernier. Le Sénégalais est officiellement poursuivi pour corruption passive et blanchiment aggravé. Habib Cissé, son conseiller juridique, ainsi que l'ancien médecin responsable de la lutte antidopage à l'IAAF, le Français Gabriel Dollé, ont également été mis en examen pour corruption passive.

"Reconstruire la confiance dans notre sport"

Le rapport pourrait révéler le nom d'autres acteurs du scandale. "Je suis choqué, en colère et profondément attristé", a déjà déclaré dans un entretien à l'AFP dimanche, le nouveau président de la Fédération internationale d'athlétisme (IAAF), Sebastian Coe. "Ma responsabilité est très claire et elle est de reconstruire la confiance dans notre sport, et ce sera long. Nous ne devons pas nous voiler la face, il s'agira de créer une organisation qui sache rendre des comptes, qui soit responsable et réactive", a déclaré le nouveau dirigeant.
M6info
Par Le Mardi 10 Novembre 2015 à 15:48 | Lu 113 fois



Nouveau commentaire :

ACTUALITE | MEDIAS | POLITIQUE | SPORTS | CULTURE | SOCIETE | CHRONIQUE | PEOPLE | HUMOUR | LA PAROLE AUX THIESSEOIS | ECONOMIE | INTERNATIONAL | EDUCATION | NOUVEAUTéS - MUSIQUE | AFRIQUE | FAITS-DIVERS | WEEK-END PRESSE | VIDEOS | Annuaire du lien | LE BILLET DU JOUR | WEEK-END PRESSE | MŒURS LÉGÈRES, Le Blog des infidélités | THIES PEOPLE & CELEBRITES